2.12.09

Si la salade meurt...

Le centre Georges Pompidou est en grève. Je ne rentrerai pas dans le détail de ce conflit social, dont j'ignore tout.
Mais mon sang n'a fait qu'un tour.
Comprenez-moi bien : les zœuvres habituellement gardées dans les musées se conservent généralement fort bien, même sans conservateurs et peuvent observer, d'un œil tranquille et d'un sourire de Joconde, les aléas de notre politique culturelle. Comme dirait la Victoire de Samothrace : "on s'en bat les ailes".
Il en va tout autrement de l'art conceptuel. Celui-ci, c'est bien connu, demande un entretien colossal, quotidien, une attention de chaque jour. Ne serait-ce que pour rappeler à la femme de ménage qu'il ne s'agit pas de gravats à balayer d'urgence, mais de trucs signés qui valent la peauduc.
Et aux veilleurs de nuit qu'il ne faut, surtout, mais surtout pas confondre les œuvres de Manzoni avec une réserve de boites de cassoulet dans lesquels ils pourraient impunément piocher en cas de petite faim.

Toutefois, avec un peu de formation du petit personnel, on s'en sort.
Sauf pour celle-ci :



Cette chose délicate, fleuron de l'arte povera de Giovani Anselmo, composée de granit et de laitue fraîche mobilise un conservateur tous les deux jours pour changer la salade.
Sinon, elle pourrit. Et c'est plus de l'art, c'est du caca, et là, il faut que la femme de ménage nettoie. (Compter une bonne semaine de formation.)

Monsieur le Ministre, comme je vous l'ai dit, j'ignore complètement la teneur du conflit. Mais si vous laissez le conflit perdurer, l'artiste va attaquer l'Etat en justice, les champignons vont envahir Paris et les boîtes de Merda d'Artista, rongées par la corrosion, exploseront au nez des dignitaires étrangers venus se nourrir de notre exception française...
Si la salade meurt, Monsieur le Ministre, si la salade meurt...

8 commentaires:

JEA a dit…

Allez, en fond sonore, Bourvil : "Salade de ...fruits..."

Boutoucoat a dit…

manque la vinaigette !
tiens, çà me fait penser à la pierre tombale payée la peau du c. à l' entrée d' une certaine ville...m' est avis que lors d' une manifestation de marins ....lui sera posée une couronne mortuaire et badigeonnée au goudron..."ci-gît le pays bigouden".....j' ai rien dit .....

Faut combien de temps à un artiste pour pondre des idées pareilles ....

Anne a dit…

Est-ce qu'il y a un risque de mutation de la grippe A lié à la proximiscuité avec de la salade pourrie, tu crois ??

:)

Cristophe a dit…

J'irai bien la croquer cette salade ! d:-)

cécile a dit…

Si la salade meurt, Monsieur le Ministre, c'est l'Intelligence de la société qui est la notre qu'il faudra enterrer ... sans art et sans culture, "tu peux te brosser" dirais-je vulgairement à ceux qui nous gouvernent ...

Tania a dit…

Le ready-made a eu son temps - le répéter sans fin n'a plus de sens. Je préfère les salades dans les potagers - serait-ce le message?

Mlle d'enfer(t) a dit…

Mpffff ahah. Rire? Pleurer? (ça me rendrait presque cannibale, ces salades)

anita a dit…

@JEA: Il y a un très joli Bourvil chez vous!
j'aurai répondu "et faites vinaigre", si Boutoucoat ne l'avait déjà fait.

@Bc: je n'avait pas fait le rapprochement! tu as une scarole chez toi?

@Anne : d'après les experts, il faut toujours craindre le pire!

@Cristophe : si tu ne crains pas l'avocat...

@cécile : n'ai pas peur, la culture, c'est comme les bambous, ça rhizome toujours et ça resurgit toujours. D'une façoN ou d'une autre.
tu ne voudrais pas que sa survie dépende d'un ministre!

@Tania et Mlle d'enfer(t): soyez les bienvenues.

En fait, je crois que j'aime beaucoup que des artistes mélangent des salades et du granit.
Mais je crois que j'aime les salades sans conservateurs. Ce sont les musées qui me dépriment.
Et le fait que des gestes saugrenus, poétiques, tendres deviennent des cultes pesants.