17.12.09

La technique du Sapeur Camembert.


Médecin scolaire sur le sable attendant la deuxième vague de grippe.


Je m'étais jurée de ne plus vous bassiner avec la grippe à Chihuaha, mais voilà... C'était sans compter l'obstination démentielle du gouvernement à sauver la face et sa tentative camemberienne.

Ne sachant comment se défaire de la terre résultant du premier trou, il tâche de creuser un autre trou suffisamment grand pour y loger la terre du premier et deuxième trou.

Donc, il tâche de planquer le flop de la vaccination des élèves du secondaire en nous demandant dès la rentrée de mettre sur pied la vaccination des personnels.

Je pourrais donner une foultitude de preuves que c'est une totale absurdité, mais je préfère, ô mon lecteur chéri qui dépend de Notre Très Grand Ministère ( Que Dieu l'ai en son éclatante Sauvegarde), m'adresser à toi dans ce ton vibrant qui fait ma célébrité entre Daoulas et Trégunc:

Lecteur chéri, lectrice adorée,

Peu m'importe que tu sois, dans ce Temple-Du-Savoir-Mais-Pas-de-L'Histoire-Géo, Inspecteur d'Académie, Homme d'Entretien ou Professeur de Latin ou des Ecole.

Peu m'importe les raisons tout à fait légitimes que tu aurais de désirer te faire vacciner.

Mais si tu réfléchis bien, en obéissant à la voix de ton Ministre, tu vas attendre trois semaines et planter tes élèves pour te faire vacciner pendant tes heures de cours par un toubib qui ne voit que des mômes depuis quinze ans.

Et ce, alors que tu as quinze jours de vacances pour aller en centre dédié, à l'heure que tu veux et commencer ton immunité juste à temps pour être protégés de ces immondes monstres infectants que sont tes élèves.

Et ce, alors que lassée de jeter des doses par flacons entiers, je te proposais de venir le faire et que je ne t'ai vu qu'à trois ou quatre reprises.


Et ce, alors que probablement, on sera au début du milieu de la fin de non remontée du pic.


Alors soit gentil : téléphone à ta Caisse, fais toi éditer une hostie , un bon de vaccination.
Et laisse- moi bosser.

Je considérerai comme une injure personnelle que tu viennes la gueule enfarinée me dire que tu te considères comme une priorité que je te vaccine après 12 semaines de grippe, au détriment de tes élèves.

9 commentaires:

samantdi a dit…

Quel feuilleton, ce truc-là !

Ici, on n'a pas eu droit à être vaccinés malgré nos demandes parce que "rien ne le prévoyait.".. Le lendemain, beaucoup d'absents parmi les élèves vaccinés pour cause d'effets secondaires (sorte de gripette, maux de têtes, grande fatigue...) et du coup, la motivation à aller me faire immuniser est un peu basse.
De toute façon, je n'ai pas reçu de bon, je ne sais pas du tout quoi faire : vaccin ou pas vaccin ? Profiter de le faire à l'école si on me le propose ?

Tout est bien confus dans mon esprit, mais ce qui est sûr, c'est que j'aime bien la façon dont tu racontes ce feuilleton (je soupçonne cependant que ce soit un poil agaçant à vivre !)

JEA a dit…

zut l'égalité est malmenée :
les lecteurs sont chéris
alors que les lectrices sont adorées...

anita a dit…

@Samantdi : ben tu fais ben comme tu veux. Mais compte que si t'attends mon re-passage chez toi (hardie figure de style), ça te feras 3 semaines, plus une tite dizaine de jours pour avoir des anticorps...
alors si tu veux faire, fais maintenant. Après ça fait solde des chocolats de Noël...

@ JEA : mais les commentateurs sont adulés!

Yves a dit…

Dis-moi quelle mouche t'a piquée, je te dirais...

ada_ a dit…

chouette des chocolats de noël !

comment ça j'ai rien compris ?

Tili a dit…

Moi qui pensais qu'ils allaient profiter des intempéries pour parler d'autre chose et laisser le peuple oublier l'affaire en douce. Rhooooo, même pas ?

Enn' a dit…

bon, j'ai bien aimé ce billet moi et ce truc de chocolats en solde ...non, je ne prendrai pas sur mes heures de cours pour aller me faire piquer.

anita a dit…

@Tili: c'est probablement ce qui va finir par se passer. Mais 90 millions de doses inutilisées sur 94 payées, c'est difficile à planquer.

Les mutuelles vont augmenter de 4 à 7%%;

Vaccination gratuite, mon cul.

Sar@h a dit…

Luc m'a écrit … Mais comme il a écrit à d'autres, devant tant d'infidélité, je ne me ferai pas vacciner.
J'ai reçu un bon … (Feuille + enveloppe + acheminement … Encore des frais)

N'exerçant pas entre Daoulas & Trégunc, je ne vois pas l'intérêt d'aller me faire vacciner (L'inverse m'aurait permis de mettre un visage sur la seringue).

J'en ai parlé à mon généraliste … qui m'a envoyé sur les roses : "Je ne veux plus entendre parler de ce vaccin. Vous faites ce qu'il vous plait !"

Je conclurai donc que je sacrifie (pas si sûr) ma vie pour permettre à la catégorie "Va bosser F… " de s'exprimer pleinement.

Qui plus est, je n'aime pas le chocolat !