31.12.09

En guise de final


Eh bien, le vingt-six décembre, il n'y avait pas de musique au pub que nous avions repéré l'avant-veille. Ou bien c'était plus tôt. Ou bien plus tard.

Ceci étant, dans la bonne ville de Port Laoighise, cela ne manquait pas d'autres pubs. Nos enfants et parents nous ayant gentiment mis dehors, l'homme aux défauts uniquement continentaux et moi-même étions libres de notre soirée.
Nous passâmes un nez fureteur dans l'entrebâillement de plusieurs sombres établissements, sans pouvoir nous décider.

Jusqu'à ce que nous tombions sur ce vantail ouvert sur une cour dans laquelle fumaient quelques jeunes filles. Nous sommes entrés en baissant la tête et devant notre air un peu perplexe, une toute mignonne et court vêtue nous désigna en riant l'entrée fort bien dissimulée.

C'était petit, bondé, chaulé de blanc et totalement plein d'Irlandais. C'était donc bien un pub.

J'ai alors commis trois erreurs.

La première, c'est de m'adresser en français à l'Homme, pour lui dire quelque chose comme : "vouiii, c'est gzactement là que je veux ma bière." Ce qui attira immédiatement l'attention d'un grand diable-car oui, le diable est grand, irlandais et b'solument charming.
Et comme il s'adressait à moi dans un français parfait, je l'en complimentai et je commis ma deuxième erreur.

Je lui demandai où donc il l'avait appris, pour le manier aussi fluidement.
"aoh, j'ai habité longtemps dans une Ile du Pacifique, à V.....u plus précisément et c'est là que je l'ai parlé..."

Ceux qui connaissent l'auteur auront deviné ma troisième et fatale erreur.

"Nooon? Quelle coïncidence! figurez-vous que ma petite sœur, que je viens juste de mettre à l'avion, eh bien, elle passe une partie de sa vie justement à V....u."

Sean avait sept frères et sœurs, dont trois buvaient aussi leur Guiness au pub.
We were definetely screwed.

Les deux heures suivantes ont consisté, outre à se marrer comme des baleines, à un gigantesque jeu de bonneteau pour esquiver le maximum de tournées, réussir à en placer une et ne pas finir complètement bourrés au moment de rentrer sur une route gelée qui porte gentiment l'inscription "drive to the left."*

Je jure que ce n'est pas par mesquinerie que j'ai fini par glisser dans la tournée qu'on a réussi à payer, une des 4 bières qui m'attendaient sur le comptoir.
C'était par simple sauvegarde. Et encore, en tant que lady, j'avais droit à des demi-pintes.


Et puis, j'ai trouvé à ma sobriété (relative) un bénéfice inattendu : quand il a fallu dire adieu à ces irlandais qui mettent autant de générosité à cuiter une dame, j'étais parfaitement consciente du plaisir qu'il y avait à tenir embrassé un, deux, puis trois diables.

Et contrairement à eux, je m'en souviendrai pour longtemps.


* L'inscription est à gauche de la route. Dans l'état où nous étions, il en aurait peut-être fallu une deuxième à droite : " We said to the left, moron!"



Une excellente année à vous tous! Que vos jours soient pleins de baisers tendres, fougueux, mordants, amicaux, proches, lointains, attendus, inespérés, réconfortants, troublants...


23 commentaires:

Lyjazz a dit…

Merci pour ces baisers souhaités et pour l'histoire des 3 diables embrasseurs, qui m'a tenue en haleine et m'a bien fait rire .... à la fin !

Bonne année à toi aussi.

BC a dit…

Bonne et heureuse année Anita avec toute ta famille . Bises ( très )matinales .

Maïette a dit…

Bons baisers de la Sarthe et merveilleuse année pour tous

Catherine a dit…

Une très bonne année pour toi également.

Kozlika a dit…

Plein de douceurs à toi et à ta tribu ! Je me demande s'il est serait bien raisonnable de ma part d'envisager une visite en Irlande, moi qui suis ronde comme une queue de pelle à la troisième gorgée de cidre (alors la bière, hein…)

Franck a dit…

Je viendrais bien te faire la bise sur les deux joues, sauf que là je suis un peu loin ! Je les garde donc pour dès que je te croise :-)

Très bonne année et embrasse de ma part tout tes à toi que t'as !

meerkat a dit…

Ouh comme ils sont doux tous ces bisous !
Une tendre et entraînante année à toi, Belle Raconteuse.
La tribu félidée t'envoie de ronronnantes vibrations de bonheur.

Fauvette a dit…

Très heureuse année à toi Anita !

laTartine a dit…

Oh ! ce sont les plus beaux souhaits du jour !

Anonyme a dit…

(t)chiiirs et voeux d'année riche, from les pistaches touchées...
http://idata.over-blog.com/1/80/02/86/my-goodness.jpg
(mais comment afficher l'image ???)
(:>

Anonyme a dit…

Je profite de ce jour premier de l'an 2010 pour laisser ici mon premier commentaire : Heureuse et douce année, Anita.

ninou a dit…

Bonne année ;o)

La Marguerite du pré aux bouzes a dit…

V'la t-y pas que y'eune a eune de pu au compteur... et y sont tous là a s'bisouiller... Tant pis j'en fait autant... j'bisouille tout le monde et j'leur eu souhaite plein d'bonheur. Avec eune dédicace spéciale à la Anita : tout tout piein d'bonheur...A tertou

tippie a dit…

Bonne et heureuse année, Anita. Une année pleine de joies et de beaux moments. 2010 bises !

Tili_TousAutourDuMonde a dit…

BONNE ANNEE ANITA et plein de belles rencontres heureuses :-)

Ennairam a dit…

Une excellente année à toi, et au plaisir de te lire encore !

Miss glu a dit…

Belle Année, Anita, de la pêche à la baleine... et des photos de belles photos toute l'année

samantdi a dit…

Bonne année à toi, belle anita, et à tribu si sympathique : homme, filles et bêtes prélassées. Que 2010 vous soit douce et intrépide !

Ciorane la pauvresse a dit…

Il est des vies qui pourraient faire des romans si elles ne faisaient pas déjà des blogs...
Mille voeux pour une année 2010 où la pêche sera riche en instants palpitants, en moments émouvants et en bonheurs tranquilles (et pourquoi pas devant une casserole de temps à autre ?)

anita a dit…

Merci tous les blogamis. La belle jolie guirlande que vous faites à cet ultime post de l'année!

Je vous embrasse tous, parce que je n'aime que les Irlandais, faut pas croire!

Pour les Pistaches : on peut pas afficher des images, je crois.
je sais, ça craint du boudin.

l'anonyme : faut revenir!

En quête ... de quoi ? a dit…

Très belle année à toi, Anita.
Continue à nous secouer et à nous enchanter :-)
Bises
Lise

Pablo a dit…

Comme toujours, une fin n'est qu'un nouveau commencement : bonne et heureuse année 2010 à toi, Anita, et gros bisous du sud !

valclair a dit…

Merci pour ces promesses de bisous .
Que tu sois entendue!
Excellente année à toi aussi et à bientôt peut-être, sur les rives de la Seine ou sur les rives marines...
Amitiés et... bisous!