24.11.07

comme une envie d'élégie



La fenêtre découpe un rectangle clair sur le lit.
Des petits nuages roses viennent de Saint Malo, gonflant leurs voiles pour se donner de l'importance.
Le goéland de huit heures un quart est passé depuis longtemps.
Samedi matin.

5 commentaires:

Traou a dit…

Petits nuages de Saint Malo que je te dédie (parce qu'ils sont de chez moi, ceux-là), et goéland de huit heures et quart qui me fait rire.Jolie élégie

Encre a dit…

Le temps de ces quelques lignes, j'y étais, absorbée ou *perdue* dans ce ciel de st-Malo, avec le grand goéland. Merci, merci!

Marianne a dit…

Du grand art , félicitations Anita , on s'imagine à la fenêtre .

Yves a dit…

Ici, de ma fenêtre, le même fruit. La même enveloppe de fruit – être précis – évidé par les merles. Qui n'ont pas d'heure pour piller.

Fauvette a dit…

Une bouffée d'air pur et iodé. Merci anita.