2.2.10

Ce blog a quatre ans

J'ai souvent eu envie de faire l'expérience suivante: partir, en même temps qu'un être cher mais par des voies séparées, dans une ville inconnue. Ne nous y fixer aucun rendez vous, regarder la ville. S'y croiser, ou pas. Au retour, comparer les trajectoires, les lieux de repos, les points de fixation. N'en tirer rien de précis; ne méconnaître ni la chance, ni les fils souterrains qui nous animent
Je n'ai averti aucun de mes proches de la naissance de ce blogue. Je n'irais pas la claironner sur ceux que je lis depuis quelques mois. Comme tout le monde, j'attends la rencontre.


C'était le premier texte. Le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai été exaucée bien au delà de ce que j'imaginais. De belles rencontres...

Des temps morts, des gens forts, du bleu, du gris qu'on prend dans ses doigts, un peintre, deux peintres, trois peintres, une duchesse en sabot, une chèvre, un ours, un bouquetin, un loup, un raton laveur,un âne, une vache, une blonde, deux brunes et des chauves, une dame au chapeau vert, des chats qui pelotent, des flamboyants, des photographes, des poètes, des pistaches, un historien, une encyclopédie amoureuse d'un post-it, des clopinettes,des tippie, des coquecigrues, un pêcheur, trois profs, des geeks et des belles, des gothics inside, des qui racontent et des qui regardent, des qui lisent et d'autres qui se taisent.

Des qui aiment les énumérations, parce qu'ici, des fois, il y en a.
Des qui supportent les creux, pasqu'y en a aussi.
Des qui passent sans commenter, mais qui parfois-et même finalement assez souvent, envoient un petit mot en privé. Le genre qui vous transforme l'intérieur en loukoum que c'en est une honte.



La première photo c'était celle-ci.


Le moins qu'on puisse dire... c'est que j'avais de la marge.

4 ans. J'en reviens pas*



*Comment ça vous non plus?

16 commentaires:

ada a dit…

Bah oui, t'as voulu me faire un cadal d'anniversaire.
Merci hein !

JEA a dit…

4 ans ?
4 années lumières !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Une naissance en pivoine, ce blog ne pouvait qu'être beau !

Amaryllis a dit…

4 ans ? Je ne peux pas continuer à me taire.
Je fais partie des silencieuses qui regardent ce blog

Mlle Lune a dit…

Joyeux anniversaire!!!
C'est un plaisir de passer en ces lieux, merci!
(Une fidèle lectrice peu bavarde)

samantdi a dit…

Bon anniversaire ma belle !

(ah oui, la pivoine, comment dire... ? une photo que j'aurais pu faire :-)

ninou a dit…

Bon anniversaire ;o)

En quête ... de quoi ? a dit…

Même si je commente peu, je te lis avec toujours autant d'émotion et d'intérêt :-)
Des bises de bloganniversaire

Agaagla a dit…

les rencontres sont belles, vi

Catherine a dit…

Je la trouve magnifique cette photo. Bon anniversaire à ton blog et encore de nombreuses années à avoir le plaisir de te lire.

Otir a dit…

Tiens, au lieu de cliquer sur "ajouter un commentaire", j'ai cliqué sur "créér un lien"... c'était plus ça que commenter que je voulais faire, au bout de quatre ans, même si c'est fait, ça fait mieux en le disant.

Ciorane la pauvresse a dit…

Joyeux bloganniversaire ! J'espère que cette aventure t'a apporté tout autant que ce que tu nous donnes. En tous cas, si tes photos sont encore plus belles qu'au premier jour, tes mots frappaient déjà comme aujourd'hui. Je te souhaite une longue, longue pêche à la baleine.

Anonyme a dit…

ben oui c'est (la baleine) comme une pause, un temps suspendu, une seconde qui dure et c'est tout ça de gagné - c'est pas tous les jours mais c'est comme les pistaches...

Moukmouk a dit…

4 ans fiou!!! 4 années avec beaucoup de bonheurs dedans. Merci beaucoup

Cristophe a dit…

Quatre ans ça fait beaucoup pour un blog, pourtant il reste très frais... A dans un an !

Martin-Lothar a dit…

Un peu en retard, mais...
Bon bloguanniversaire la Baleine ! C'est vrai que quatre ans ce n'est rien et beaucoup à la fois, mais c'est un fait (et en fête) en fait et ça change tout, surtout et enfin, qu'on le veuille (ou pas)
Bonne continuation et bon courage... (Bises)