13.3.07

Trop bon élève?



La note de vie scolaire entre en vigueur. Je n'envie pas les enseignants sur ce chapitre. A voir les milliers de pages blogs qui apparaissent sur les moteurs de recherche, il y en a que cela interpelle au niveau du vécu et du référentiel, comme aurait dit Brétecher.
Moi, j'ai envie de vous parler de Z.
Z a enfreint le réglement à de multiples reprises. Pire, il sait, nous savons, tout le monde sait qu'il l'enfreindra encore d'innombrables fois. C'est avec une infinie désolation que le principal se prépare à lui appliquer les rigueurs de la loi. Au nombres d'infractions, légitimement sanctionnées, il ne peut garder la note de 20/20 en vie scolaire.

Pourquoi cet accablement des adultes à peser, au trébuchet de Robien, les mauvaises actions de cet adorable larron?

Z. est fumeur. Un fumeur toxicomaniaque, tombé dans le chaudron à nicotine à 11 ans. S'il reconnaît, et nous reconnaissons tous la nécessité d'une interdiction de fumer, il ne peut pas s'en empêcher. Il se planque, ruse, explore les moindres recoins. Il ne fait aucun prosélytisme, ne file pas ses clopes aux copains. Il a vu l'infirmière, m'a vu, il a vu l'assistante sociale, la COP, son médecin traitant. Les surveillants, en désespoir de cause, finissent par essayer de ne pas le voir, mais des accidents se produisent. Des professeurs le surprennent, ou bien le nombre d'élèves autour de lui ne permettent pas décemment de l'ignorer.
Z. est contrit, sincèrement, mais reste impie et relapse. Il a fait des heures de colles, bouffé des gommes, ramassé les mégots dans le parc. D'imperméables bonnes âmes ont demandé le marquage à la fleur de lys-pardon, l'abaissement de la vie scolaire, arguant que cette atteinte au règlement valait tout autre.
Mais.
Mais, contrairement à celui qui crache au nez d'un autre, Z a obéi à de respectables adultes. Pas à de ténébreux corrupteurs, planqués sur la toile ou dans l'encoignures des portes d'immeubles. Non,non, à des adultes qui payent patente, étudient, raffinent, fabriquent, commercialisent, annoncent, et jusqu'à très peu, vendaient en toute liberté.
Quand on voit la drague effrenée des cigarettiers et des alcooliers envers la population adolescente, leurs embuscades dans tout ce qui peut être un rassemblement de jeunes, leurs luttes féroces, faut-il réellement punir Z d'avoir été, à cet égard, trop bon élève?

6 commentaires:

Moukmouk a dit…

Pour qu'un loi soit efficace, il faut définir une façon de la transgresser. Il y a certainement un lieu à plus d 10 mètres de l'école où on peut fumer non?

anita a dit…

Les collégiens (11-16 ans) n'ont pas le droit de sortir de l'enceinte du collège où il est rigoureusement interdit de fumer, dedans comme dehors-et depuis fevrier, pour les adultes comme pour les enfants. Le probmème, dans ce cas précis, c'est que si les remontrances ne figurent pas forcément dans le bulletin scolaire, la note de vie scolaire, si. Et elle compte dans l'évaluation trimestrielle. Dans certaines filières très demandées, un demi-point peut faire la différence entre deux dossiers.

Oxygène a dit…

N'y-a-til pas moyen pour le médecin scolaire de le diagnostiquer "malade" du tabac et de peser pour que la note de vie scolaire ne le sanctionne pas ? Il faudrait aussi que les parents d'élèves attaquent au tribunal administratif en raison des divergences entre établissements dans l'application de la circulaire. J'en suis écoeurée et ne demanderai pas à être professeur principal l'an prochain en raison de cette note de vie scolaire.

anita a dit…

@ oxygène : Bien entendu, c'est ce que je vais argumenter... Ce n'est d'ailleurs pas un tour de passe-passe. Sa dépendance est une réalité.
Mais je ne comprend pas ce retour du zéro de conduite.

Oxygène a dit…

Ce zéro de conduite illustre parfaitement l'état d'esprit de ceux qui nous gouvernent actuellement. Si en plus cet élève est immigré, il devra faire un effort supplémentaire pour acquérir notre belle identité nationale.

Fauvette a dit…

J'avoue que je n'ai pas bien suivi l'histoire de la note de vie scolaire, mais maintenant j'en comprends tout l'effet néfaste.

Mais qui est responsable de la dépendance de Z. ? L'Etat qui rafle une bonne partie des recettes ? On devrait poursuivre l'Etat pour mise en danger de la santé d'un ado...