26.3.07

Coeur d'artichaut (2)


Mes passions littéraires furent de vraies amours, n'en doutez pas. Mais je prend de l'âge, et il arrive aussi aux histoires virtuelles de pâlir quelque peu. Alors, parfois, même envers eux, un soupçon d'ironie me monte aux lèvres.
Mes trois blogamis, cités dans le volets 1, dénonçaient ce que l'usure fait aux amours de chair, d'eaux et de couci-couça.
M'en voudrez -vous de faire de même avec mes, avec vos idoles? Vous imaginez vous mariés depuis 20 ans:

A MICHEL STROGOFF? "
" Ah écoute, ça commence à bien faire J'en ai ras le bonnet sibérien de ce tsar qui t'expédie encore une fois un dimanche en Tatarie, et pour un salaire de misère, encore. Il a qu'à le porter lui-même son courrier!"

A ARSENE LUPIN?
"Non, non et non! Je n'ai aucun besoin d'une septième crédence XIII° siècle! On ne peut plus se tourner dans le salon. Et c'est pas toi qui te tape la visite de la Sûreté toutes les semaines..."

A RAHAN?
"Je m'en fous que cela vienne de ton père! Je te jure que si tu ne jettes pas une fois pour toutes cet immonde colllier de griffes, je retourne chez ma mère, et tant pis si je dois recommencer à marcher à 4 pattes."

A RETT BUTLER

"Oui, chéri, le siège d' Atlanta... Oui, oui, l'incendie, l'explosion de l'armurerie, oui oui.. Tu veux bien lâcher cette bouteille, et prendre tes gouttes?"

A CYRANO?
"Oui, de tes oeuvres je finis le catalogue
et je viens tout de suite corriger ton blog
Si de ta rapière, tu remettais la mouche?
Car du clavier, hier, tu as pété une touche..."

A RINUS DE GIER
Je te demande pourquoi tu as oublié les poireaux, et toi tu me réponds que la vie est une carotte?

Et, sans doute, parce que je l'aime encore...

A CORTO MALTESE?
" Chéri, hum... je sais que c'est moins passionnant que la Cabbale, mais hum... c'est encore un papier pour la Caisse de Retraite... Tu peux reprendre précisément où tu étais de 1918 à 1935?



Me restent intouchables l'aventurier boiteux, sans doute parce qu'il fut alchimiste, et un moine, sans doute parce qu'il fut jardinier. Quant à l'Apache qui persistait dans son silence, tout en jouant avec son couteau...

11 commentaires:

anita a dit…

Il va de soi que j'attends vos confidences sur "20 ans d'amour avec Blek!" "Gaston" et autres Thierry la Fronde (mais lâche ça, imbécile, c'est le facteur!)

meerkat a dit…

Je m'insurge. Quelqu'un qui dit : "C'est justement parce que tu ne ressembles à personne que j'aurais voulu te rencontrer toujours... n'importe où..." ne cotise pas à une caisse de retraite !(CM à Pandora).
Pfuitt, les vannes sont lâchées. Car je ne me suis pas contentée des amours de papier, il y eut aussi les acteurs, les chanteurs (non, ça n'a pas abouti). Il va falloir que tu penses à un billet n°3 Anita, il me semble d'ailleurs que Jim Morrison...

bibco a dit…

Gaston Phoebus le lion des Pyrénées était bien joué par Jean-claude Drouot.
Mais mon préféré restera Le comte de Peyrac. Quelle femme ne voudrait pas d'un tel amour?
J'ai beaucoup rit en vous lisant "20 ans plus tard" vous adresser à vos héros.

samantdi a dit…

Comme Meerkat : "Car je ne me suis pas contentée des amours de papier, il y eut aussi les acteurs, les chanteurs (non, ça n'a pas abouti). Il va falloir que tu penses à un billet n°3 Anita"

Le beau, le très beau, le sexy, non, ne riez pas... Patrick Bruel (je l'aimeue) et encore plus fantasmant Yannick Noah (depuis sa victoire à roland Garros, c'est dire que ça ne date pas d'aujourd'hui). Dans un autre genre j'avais un béguin très doux pour Jacques Villeret et j'ai été affreusement triste d'apprendre sa mort. Adolescente, j'en pinçais aussi pour Guy Bedos (le charme fou des mecs caustiques).

Je suis sûre que j'en oublie, ça va me revenir :-)

Madeleine a dit…

Samantdi, si je te dis Dominique Rocheteau ? ;-))

Celui qui m'est revenu depuis c'est Mehdi. Comme c'était bien d'avoir aimé Sébastien sur le papier et de le retrouver en chair et en os. Et il fallait que je fasse des pieds et des mains pour aller voir les épisodes chez ma voisine car je n'avais pas la télé ... puis "Le jeune Fabre" ... :)
20 après il paraît qu'il est chauve ...
"20 après", il y avait aussi le beau vicomte de Bragelonne ...

Anita, tu as ouvert un boulevard aux souvenirs !

anita a dit…

Oui, jim Morrison,
oui encore Medhi et son beau regard dans le Jeune Fabre.
Et Guy Marchand chantant "prête moi ton joujou"
Et Lino Ventura, l'"homme de la Pampa,un peu rude, mais toujours courtois"
Et Docteur Justice? ( ohé, ça vaut Bruel...)
Allez M'sieurs Dames, c'est la foire à la nostalgie quétaine, comme dirait les voisins!

Et humm, les filles: Thomas Fersen, ça vous dit quoi à vous?

Moukmouk a dit…

bon dans le billet précédent je disais que les filles étaient chanceuses, parce que Virgule de Guillemet doit avoir encore le même look. Par contre mon malheur est total : pendant que j'ai pris du bide et perdu du poil, Laureline dans sa machine temporelle à toujours le même age et se fout encore plus de ma gueule.

Madeleine a dit…

Mmmmm ... vu Thomas Fersen (textes et mélodies excellents) en concert il y a 3 ans ! Lorsqu'il chante, tu as l'impression qu'il t'a repérée dans le public ! Ma fille avait également eu la même impression, mon mari non :))

Récemment, lors d'un meeting politique, une de ses chansons est passée !

ada a dit…

Quelle bonne idée ai-je eue de ne pas demander tous ces hommes en mariage ! A vrai les héros ne m'ont jamais fait fantasmer. Sauf Razkolnikov. ??

Sinon, à 15 ans, Paul Young et sa façon de se tortiller autour de son micro me faisait... comment dire ?
A 35 ans Fersen sussurant, mon loukoum, ou ma fève, de sa voix un peu cassée me fait (presque) le même effet.
Je m'inquiète, là tout à coup.

anita a dit…

Bienvenue Ada! Dis-moi, tu ne crois pas que Raskolnikov, 20 ans après, tu aurais envie de lui dire
"t'arrête de te prendre le chou deux minutes?"
héhé, Fersen, le loup déguisé en jeune homme sage... Un Loukoum au piment, n'est-ce pas Madeleine?

Moukmouk: un ours maigrichon, ça fait rêver personne, allons...

Chroniques blondes a dit…

Rohhhh! C'est très fort! J'adore!

Sacrament (québec 100%) quand tu rentres dedans, tu rentres dedans!