2.1.09

La patience du merle



Branche d'hiver.
Le merle s'est juré d'attendre
sans bouger
l'éclosion de la première feuille.
Résolution
de début d'année : on sait
ce qu'il en est.

4 commentaires:

Topa a dit…

Belle obstination... Pourquoi dit-on alors "avoir une cervelle d'oiseau" ?
Cela me rappelle Pérec qui, dans ses voeux les plus chers, voulait avoir le temps de voir pousser un arbre...
(Ton poème est très réussi...)

Yves a dit…

Persifle, dit-il, je m'en moque.

Boutoucoat a dit…

J' en ai pris qu' une de résolution ....vaut mieux !

Encre a dit…

Des feuilles qui ressemblent étrangement à des oiseaux - une photo à la Hitchcock :-))

Quant aux résulutions du nouvel an, c'est ce qui fait leur charme :-) Le merle serait bien bête de tenir parole ;-)