16.1.09

Juste une mise au point...

Puisqu’un (ou une) internaute est arrivé(e) ici en tapant dans son moteur de recherche favori « comment se faire dévierger + image », je vais me permettre de donner quelques conseils à ce sujet, afin que les suivants qui viendraient par le même chemin ne soient pas déçus.

Tout d'abord, il faut que je te dise, mon cher internaute, que je ne saurais me poser en instructeur indispensable.
Tu penses bien que la première pipe a été inventée bien avant le premier médecin scolaire et je t'affirme qu'elle survivra à la disparition de mon corps (professionnel). Cela me serait facile de te répondre que comme tout le monde, tu vas bien finir par te dépatouiller de la question, comme tu pourras, bien ou mal, dessus ou dessous, pile ou face devant ou derrière, mais toujours probablement à l'aide de la bonne vieille méthode des essais et erreurs.

Je pourrais te répondre cela. Mais comme la plupart du temps, la réponse est bien moins intéressante que la question. Vois-tu, j'imagine volontiers qu'il y ait dans ta recherche moins de souci technique que de peur du ridicule et que ce soit d'un oeil inquiet que tu scrutes appendice ou orifice suivant ta dotation première. Ni l'un ni l'autre ne prête à moquerie et ta question non plus. Après tout, la curiosité est un organe sexuel d'une importance majeure.

Non, c'est moi que je trouverais ridicule, si je m'aventurais à te fournir une réponse sous forme de mode d'emploi détaillé, voir schéma ici, suivre le tracé en pointillé de là à là, faire halte au premier palier et décapsuler en rétropédalage.

Et puis, pour tout te dire, j'ai un petit problème avec la notion de virginité. Si tu es un garçon, elle n'est pas définie par un territoire anatomique. Tu vas prendre en compte quoi? Ta première sensation de plaisir? Si c'est ça, pffiou et hosanna au plus haut des (septièmes) cieux, garçon, tu es déviergé depuis belle lurette. En tout état de cause, tu as dû découvrir vers deux/trois ans que c'était achement rigolo de jouer avec ce truc là. J'espère juste pour toi qu'on a envoyé gentiment faire ça dans ta chambre ou dans ton bain sans te taper sur les doigts en faisant une épouvantable grimace.
Ah, me diras-tu, chère internaute, mais moi, j'sus une fille et ma virginité à moi, elle se voit tellement bien qu'elle donne même lieu à des certificats, des réparations chirurgicales et même des jugement en annulation. Et toc! Hanméalors.

Et tu serais rejointe par le lecteur qui dirais que lui aussi, il est pas d'accord parce la virginité, c'est perdu juste quand c'est un ou une qui fait à l'autre et que forcément y un truc dans un machin, on le sait, faut pas nous raconter des histoires.

Alors, vois-tu, c'est la que docteur aux cheveux gris, il poussera un gros soupir. Puis, il tâchera quand même de te dire que c'est pas si simple, que ce serait tout à fait désolant que le jeu de l'amour, du sexe et du hasard se résumât pour toi à cette étroite fonction de la pénétration.
Je tâcherai de te souffler que la déviergisation, il y a un avant et un ailleurs de la chose, et surtout, surtout, il y a des après, plein d'après qui fait qu'on est toujours de vierge de ce carré de peau là, qui jamais n'avait été touché comme cela, par cette personne là, à ce moment là, avec cette odeur là, dans cette position là.
Internaute, mon semblable, mon frère, si vraiment tu es transi de peur, je veux bien faire mon possible pour te rassurer. Mais du fond du coeur, toute explication ne sera que l'arbre qui te masquera la prodigieuse, l'infinie, l'inépuisable forêt de tes délectables et innombrables virginités.

PS: Il y a bien des chances que tu arrives ici en provenance du jeu des sabliers, dont l'amorce proposée par Kozlika était le quatrième grain, provenant des plages de Finis Africae.
Mais si d'aventure, c'est bien la requête initiale qui t'a fait débarquer ici, considère que ma proposition reste entière.

7 commentaires:

Gilsoub a dit…

Savoureux, plein de philosophioe et de judicieux conseils ;-)

Malgven a dit…

Très bien dit (et bien écrit), et je suis bien contente que quelqu'un ait parlé de cette notion de virginité, que je n'ai pas pris le temps de développer. J'aime beaucoup.

Lyjazz a dit…

Tous les participants du sablier se complètent.
Cette version-ci est celle de l'amour et de la tendresse.
C'est bien là l'essentiel en effet.

l'âne Onyme a dit…

La fille à tout l'monde a bon cœur
Elle me donne au petit bonheur
Des ptits bouts d'sa peau bien cachés
Que les autres n'ont pas touché.

Et je les aime bien ces petits bouts là

Oxygène a dit…

Brillantissime !

Tippie a dit…

Savoureux, est le mot.
Quel style! :)

LaVitaNuda a dit…

"Dévierger" ?
Mais ou as t'il/elle trouvé ce mot ?