16.3.08

Un marron et un marron, ça fait deux marrons...

Et une succession d'enjeux locaux, ça pourrait faire une claque.
J'ai pas suivi le baratin habituel des soirs d'élections, la télé m'est suffisamment insupportable comme cela.
Mais je vends mon bonnet rayé qu'aucun de ces messieurs décomplexés ne s'est posé la question : comment avons-nous fait pour dégoûter à ce point -même d'aller voter- ceux qui nous avaient quasi plébiscités?

La chanson ci-dessous n'a bien entendu aucun rapport avec le prochain conseil des ministres.
boomp3.com

5 commentaires:

Still a dit…

Devrait y avoir une folle ambiance mercedi...

Marianne a dit…

Et c'est en vente libre en Bretagne l'arsenic ? un coup d'embruns plus des achats illicites , "j'va refléchir "

Prax a dit…

le bonnet rayé ne se mange qu'avec du beurre salé.

Moukmouk a dit…

Connais-tu la version du groupe Les Colocs? Tout simplement magnifique.

anita a dit…

@Moukmouk : non, mais je vais m'empresser de chercher.
@ prax: avec un petit coup de redrescul pour faire passer!
@Marianne: aben c'est quand tu veux...
@Still: tu sais bien qu'on est censée être pour la paix des familles.