28.2.12

366 réels à prise rapide. Aujourd'hui, froid

La consigne d'aujourd'hui tombe juste un jour annonciateur. C'est le nez, le premier, qui m'en avertit. Plus rapide que la joue, pas encore éveillée, plus sensible que l'œil qui ne cille pas encore, le nez dès les premiers pas dans mon jardin, m'avertit que le froid a desserré son emprise.

Ça sent la terre dépliée, la jacinthe et d'un seul coup, venue en bouffée du jardin voisin, une irrépressible, magique, charnelle odeur de mimosa.

2 commentaires:

Gilsoub a dit…

Hmmm attention au faux printemps ;-)

anita a dit…

ici, le problème, c'est surtout le faux été ;-)