27.4.09

Drôles d'oiseaux.


J'étais partie pour faire quelques photos.
Tites fleurs, zoziaux, brins d'herbe.
Des vagues, tiens! 2566 photos de vagues, spa beaucoup, non? Une de plus aurait bien fait mon affaire.
donc, je suis partie vers la dune de R. parce que d'un coté, y a les vagues et de l'autre les zoziaux. Ou les papillons.

En approchant, y avait comme un bruit.
Pardon.
Y AVAIT COMME UN BRUIT!
Genre BOUM BOUM BOUM TCHISSSSSS BOUM BOUM.

Palsambleu, me suis-je dis, car toujours, je jure élégamment pour ne point souiller mon for intérieur.
Y a rave-méga-teuf à la vieille usine.

Vous avez déjà essayé de photographier des tites fleurs avec de la techno en fond sonore?
Enfin, je dis la techno... Déjà que je patine à reconnaître la gavotte de la polka, alors savoir si c'était du trance goa ou de la techno tribe...

Juste que ça faisait un gros bout de périphérique dans mon petit coin de dune et que dépitée, ronchonne et fumasse j'étais.

Galapiats. Petits cons égocentriques. Pollueurs. Vont faire rater les couvées de pipistrelles à écailles rouges. Laisser des papiers gras. Raides défoncés. Ptits cons.

A ce stade là, Anita n'avait qu'une alternative. Rentrer chez elle. Bougonner. Se faire plaindre par l'homme aux 90 défauts.

Ou bien aller y voir.
Vous pensez bien que j'y suis allée.


C'était fin de teuf. Ne restaient plus que les murs sonores et quelques groupes. C'était presque parfaitement propre et une toute jeune fille enroulée dans un sac de couchage m'a sourit d'une frimousse endormie et et sereine. Ses copains étaient ivres, sans excès finalement, détendus. Ils avaient été sages et avaient désigné à l'avance ceux qui conduiraient.
Tout pour plaire.
J'ai refusé le chouchen et je me suis assise.
J'ai passé un moment délicieux et j'ai de très jolis portraits de jeunes gens beaux, courtois et doucement pétés. Adorables zoziaux.

Les gens, de loin, c'est du bruit.
De près, c'est des gens.

11 commentaires:

Catherine a dit…

J'ai un fils raver et, à ce qu'il en dit, ils se conduisent plutôt en gens responsables.

Marianne a dit…

Comme quoi il faut toujours essayer
d'approcher et d'échanger pour comprendre ou pour dire cassez vous p'..... d'assez près pour qu'ils entendent . Je soupçonne Mme Anita d'être allée voir si elle pouvait faire quelque chose ?

Still a dit…

Tout toi ce moment là. :-))

Tili a dit…

On pourra voir quelques photos ? :-)

Agaagla a dit…

très sage conclusion, ô belle Anita curieuse !

JEA a dit…

Paraphrase non dorée :
de loin, c'est brouhaha
de près, c'est des gentils.

Yves a dit…

P...* que c'est beau ! Surtout la fin.

* Les plus raffiné-e-s liront Palsembleu comme le modèle.

Traou a dit…

J'aimerais bien une photo de pipistrelle à écailles rouges (en train de couver)

Merci

Tassili a dit…

Mmm... pareil dans un métro bondé. Les gens sous tomenet sur les nerfs. Et pour les gens, c'est nous les gens. Jusqu'à ce que l'un d'entre eux vous sourie ou peine avec sa poussette, et là, c'est quelqu'un.
Merci pour le joli portrait...

D'Aoûst a dit…

Vous êtes absolument...géniale...non ce n'est pas assez...
Le mot n'existe pas, je l'inventerai.
C'est mon métier.

Je suis terminologue. Vous connaissez?
Pas d'importance.
Je vous suis, je vous lis.
Voilà tout.
et Merci

anita a dit…

Cher(e) D'Aoûst,
ainsi vous créez des mots? Le beau métier! Vous êtes aussi débutologue, alors?
Quoi qu'il en soit, va vous falloir bosser: vous allez devoir créer un vocable qui puisse rassembler le plaisir, la fierté, le doute, la confusion et le sentiment d'illégitimité...
quelque chose comme : ahem... ou bien groumpfffffph?

Après quoi, vous serez le/la très bienvenu(e)!