14.4.09

Besoin de rêver?

Besoin d'une bonne petite claque au cynisme?
L'adresse se trouve sur ce post de Tassili.
Réjouissant, attendrissant et disponible sur le net-au moins jusqu'au 28 avril.

12 commentaires:

kyste a dit…

Une voix incroyable merci pour le lien, j'ai pas perdu ma journée en écoutant cette femme.
Je suis de bon poil.
Je crois que je vais regarder cette émission tant qu'elle est là la susan boyle

Tassili a dit…

Ah, je me demandais pourquoi cet afflux soudain de clics, j'ai compris! :-) Merci! Elle est incroyable non? Réjouissant.

gilda a dit…

J'ai du mal à croire que la voix est la sienne pur jus, cela dit, même en admettant que ça soit bidouillé, l'intention est belle, le mea-culpa des noteurs très chouette et la leçon jolie (il ne faudrait jamais oublier que le physique dit relativement peu du talent des gens).

(et en plus je viens de me prendre un fameux coup de jeune :-) )

anita a dit…

Ah oui, elle est incroyable!
la chanson ne casse pas trois pattes à un canard et elle lui donne une émotion sans emphase, étonnante.
Et puis, elle rend heureux, Susan Boyle.
Surtout qu'en face, elle semble avoir le gratin de la TV faisandée...

ada a dit…

Très très chouette... merci Anita et Tassili.

gilda a dit…

Dans le même ordre d'idée, le petit monsieur aux dents cassées, il est pas mal non plus :
http://www.youtube.com/watch?v=1k08yxu57NA

(mais le doute persiste).

Tassili a dit…

@Gilda : chassez le scepticisme, il revient au galop! ... ceci étant dit, je serais terriblement déçue si vous aviez raison. J'ai l'âme candide et aimerais bien la garder! ;0))

Oxygene a dit…

La voix est sublime et le déhanché rudement coquin. Elle a réveillé la salle et le jury Miss Susan boyle. J'ai cru comprendre qu'elle était Néo Zélandaise. Qui peut confirmer ?

l'âne Onyme a dit…

Sublime Anita, sublime.
Et le reste on s'en fout, hein ?
La beauté, c'est ce qui résonne en nous. C'est ce qui arrive à nous faire vibrer à l'unisson.
Cette femme est belle juste parce qu'elle nous fait voir le monde plus beau.

anita a dit…

Ah Gilda, ma belle dame, laisse aller, moi j'ai envie de croire à tout, à la justesse de la voix, à la force héritée des longues collines écossaises, à l'occasion saisie aux cheveux, même permanentés, au bonheur de chanter.
A la candeur sans feinte.

Et même, même, j'ai envie de croire qu'il restera aux spectateurs un minime écho de la question " pourquoi avons-nous besoin de croire que le talent n'existe qu'ici, à cet âge-là, avec ce physique là?

L'âne, je suis si contente de te revoir ici. Porte toi bien.

m'irza a dit…

Comme j'aimerais qu'ils en tirent réellement une toute petite leçon de vie...

Sar@h a dit…

Même le canard local en parle !
http://linkasa.fr/-boyle