16.5.09

Le bling-bling et les plombs pétés font-ils sonner les détecteurs?


Coucou revoilou le coup du détecteur de métaux!

Comme j'ai des lecteurs intelligents et sensibles, ils auront déjà compris que je n'ai surtout pas l'intention de banaliser ou d'escamoter le fait qu'un être humain vient d'être opéré après avoir été agressé à coup de couteau dans le cadre de son travail de professeur.

Mais c'est justement parce qu'on ne fait pas joujou avec les poupées vivantes que la réaction de Darcos est totalement insupportable de bêtise.

Alors, allons-y gaiement dans le nawak.

Vous avez déjà vu une établissement de type collège moyen? Vous avez vu le nombre d'entrées et de sorties?
De grilles pourvues de buissons suffisamment touffus pour dissimuler un éléphanteau?
De fenêtres?
Vous avez vu la taille d'un couteau de cuisine?

Vous avez déjà vidé le cartable d'un élève de 6°? Vous imaginez le nombre de règles métalliques, de gris-gris, de barrettes, de -horreur!-CISEAUX qu'on peut y trouver?

Vous avez déjà vu un élève mâle de 4°, peu pressé d'aller en cours? Vous imaginez le nombre de stratégies qu'il est capable de mettre au point pour faire sonner le foutu bouzin?

Et par dessus tout, vous imaginez le nombre de gens qu'il faudrait recruter pour surveiller le machin en question?

Y a quoi? 10 ou 12 000 établissements? Et un portique, ça vaut quoi? 2000 Euros? (J'en sais rien d'ailleurs, mais moi, je vous le ferais à ce prix là!)
Allez zou, une petite commande pour soutenir la consommation. Donc, trois entrées minimum à sécuriser par établissement, hop, plus ma petite commission, plus le dessous de table, allez, je vous fais l'affaire pour 25 000 000 d'euros.

Lecteur chéri, tu sais où il faut investir tes nombreuses économies.

Remarquez qu'il y a beaucoup moins cher.
Il suffit de changer radicalement la formation du personnel éducatif. Au lieu de ces profs laxistes et gauchistes qui méritent tout autant les croupières que leur taille le gouvernement que les boutonnières que leur font les élèves, engageons des terroristes.

Car depuis que l'équipe au pouvoir s'occupe de notre sécurité, les terroristes, population courtoise et responsable, ont appris à laisser leur nom et leur adresse sur les bagages dans le train et à demander par SMS la meilleure façon de faire dérailler ceux-ci.
Ils sauront donc sans aucun doute enseigner à nos chères têtes blondes à se ruer sur les portiques pour faire sonner toutes les alarmes en criant : "retenez-moi ou je fais un malheur!"

Encore faut-il, même à ce moment là, qu'il y ait quelqu'un pour écouter.

Mais bien entendu, rien de ceci ne se produira : le but du jeu, une fois de plus, est juste d'obtenir que mémé se rendorme devant son feuilleton en se disant que l'UMP veille sur elle.
"On sait bien que tout ça c'est du guignol
suspendu au crochet du boucher
alors ne traînons pas qu'on en rigole
de cette masquarade empaquetée
que nous livre la bonne société"

12 commentaires:

Ennairam a dit…

Merci Anita !

Yves a dit…

Vente des couteaux de cuisine interdite aux mineurs.
Déclaration préalable d'acquisition auprès de la préfecture.

Marianne a dit…

En dehors de cette actualité regrettable, c'est la suite des caméras dans les villes , des
ouvertures de sacs dans les magasins , des panneaux de publicité dans le métro avec capteurs sensibilisés aux seuls bretons ou assimilés ! La seule nouvelle réjouissante c'est un recrutement probable dans les établissement scolaires dommage que ce ne soit pas pour enseigner plutôt que pour contrôler .

Tippie a dit…

Oups, mon précédent commentaire n'est pas passé?

Des bling-blings tu en recevras peut-etre aujourd'hui?

Joyeux anniversaire, et des bises!

Gilsoub a dit…

Je te mettrais toutes ces graines de délinquance au trou moi! ;-)
dans quelle monde vit on ma brave dame, quelque chose me dis que l'on est pas sortis de l'auberge :-( en attendant un gros bisous pour ton anniversaire...

Sar@h a dit…

Dame, vous ne comprenez rien … Et mon pote qui a déjà équipé les aéroports, comment fait-il pour trouver de nouveaux marchés si je ne l'aide pas ?
Surtout que ça ne coûte rien à la France puisque les collèges sont à la charge des départements, et les lycées à la charge des régions.

Je me permets juste de penser que si la justice ne condamnait pas systématiquement les enseignants, l'autorité de ceux-ci serait respectée …
Depuis une semaine, je me pose une question, si un Drôle montre sa spécificité masculine et qu'il n'obtempère pas après le "Ça ne se fait pas" … Je porte plainte pour attentat à la pudeur ou je fais un signalement pour exhibitionniste en devenir ?

anita a dit…

Nan, tu le regarde en disant "Ecoute, petit, reviens dans 10 ans, quand ce sera vraiment intéressant..."

Titi a dit…

Je discutais hier midi avec une enseignante de collège qui a été menacée avec une lame cette année et bien savez-vous où l'élève avait trouvé la lame ? en salle de TP ! (et bien oui, en bio on fait encore des dissections, c'est au programme que M. Darcos doit pourtant bien connaitre vu qu'il vient à peine de le réformer)


Ah et au passage, la hierarchie de cette jeune femme lui a *interdit* de déposer plainte et a préféré croire les excuses de l'élève qui prétend avoir posé la lame avant de s'approcher trop près de l'enseignante lors du conseil de discipline.

Je ne pense pas que l'équipement de son établissement en portiques de sécurité rassure la prof. Peut être que le message de "c'est très grave de menacer quelqu'un avec une lame" passé auprès des élèves aurait mieux fonctionné (alors que là c'est le message contraire qui est passé)

Sar@h a dit…

Sachant que le collège est à côté, je me garderai bien de leur dire … Il serait capable de me prendre au mot ! Surtout que je revois souvent d'anciens élèves, c'est un des avantages du métiers, plus on vieillit plus on a de beaux jeunes hommes & filles qui viennent nous faire la bise ! Parfois ça dénote un peu quand c'est à la caisse d'une grande surface … avec leur pack d'un multiple de X bières ! Et là, regards complices & fou-rire en voyant la tête interloquée des vieux !

jardin a dit…

Je suis très triste, car je pense à cet adolescent, timide et renfermé d'après son avocat, qui souffrait en silence avec plein de choses bizarres dans sa petite tête, que personne ne savait et même pas lui peut-être.

Quel gâchis. Il y en a plein d'autres comme lui partout dans nos écoles, mais ça ne fait pas toujours autant de bruit. Des années de souffrance et puis on finit par s'en sortir.

Parfois aussi... un suicide. Mais les suicides d'ados font beaucoup moins de bruit qu'un coup de couteau. Un peu comme une noyade. C'est très silencieux, une noyade.

anita a dit…

@Jardin: merci de ce très beau commentaire qui dit bien le gâchis, la nécessité d'un regard d'adulte pour partir à la repêche des noyés silencieux, pour ouvrir un tout petit espace aux laves avant qu'elles ne déferlent.
Un portique a métaux! quelle sinistre inconséquence!

Anna a dit…

Le coup des portiques de sécurité, on en parlait déjà quand j'étais au lycée, il y a plus de dix ans.
Le déclencheur, en l'occurence, était une agression à coup de poings, qui s'était d'ailleurs passée en dehors de l'enceinte dudit lycée. Logique, non ?