4.5.09

C't'une plaisanterie?

"L'optimisme est l'opium du genre humain ! L'esprit sain pue la connerie. Vive Trotski !"

Milan Kundera articulait son livre "La Plaisanterie" autour de cette phrase, inscrite sur une carte postale pour montrer l'étau dans lequel le système politique tchèque s'était enfermé.
A cause de cette simple plaisanterie, le héros se voyait traité en ennemi du peuple et sa vie entière basculait.
D'après Le Monde, Stéphane, un menuisier trentenaire sans antécédents affichés, vient de passer 24h en garde à vue parce qu'une vague connaissance lui a envoyé un SMS disant: "Pour faire dérailler un train t'as une solution ? Et hop, au gnouf.

Le procureur se défend : Je comprends que, de son côté, la garde à vue puisse paraître violente mais, dans ce genre d'affaire, on ne peut prendre aucun risque".

C'est vrai, ça. Des fois que des innocents puissent subir un préjudice.
Moi, je crois qu'ils auraient dû autoriser les tenailles pour lui faire avouer son forfait, intention de forfait, probabilité de forfait avis sur les déraillements.

Et pour remettre une démocratie sur les rails, vous avez une solution?


Itou chez Maître Eolas.
(pt'être que j'aurais dû faire droit? au lieu de médecine?)

15 commentaires:

Gilsoub a dit…

Un petit billet intéressant d'Eolas sur la chose, et notamment comment la justice à été au courant. Ben vi, le sms il as bien fallu qu'il arrive au yeux des flics! Et apparemment, ce serais un bon citoyen travaillant dans un sav où se trouvais le téléphone. Avec des bons français comme cela, on est en sécurité :-(

http://www.maitre-eolas.fr/2009/05/04/1398-vous-et-le-procureurs-avez-1-nouveaux-messages

Agaagla a dit…

mais c'est pas croyable des conneries pareilles !!! où en est le napo au fait ?

Yves a dit…

Un commentaire de Marie C. sur le site du Monde vers lequel tu nous envoies.

« En tant qu’usager de la SNCF, je me réjouis que notre police ait eu connaissance de ce SMS, et qu’elle ait agi en conséquence. Quant au "traumatisme" dû à 24 heures en garde à vue, laissez-moi rire. Un prétendu "jeune" de 29 ans est à mes yeux un homme dans la force de l’âge, qui doit pouvoir encaisser cela sans pleurnicher. Ou alors c’est que les hommes de notre pays sont devenus de petits enfants douillets épouvantés de devoir quitter les jupes de leurs mères.»

Première classe ou deuxième degré ?

Tili a dit…

Et au fait, on sait comment faire ou pas alors finalement ?
Oups... humour noir interdit on va toutes aller en taule !!!

l'âne Onyme a dit…

Faire médecine n'empêche pas d'avoir une conscience. Je sais beaucoup de médecins l'ont oublié, pas que des médecins d'ailleurs...

anita a dit…

@ Yves : Ground zero.

Marianne a dit…

Que je suis contente d'être dans un pays qui prend soin de ma santé , de ma sécurité et qui va arriver à un niveau de répression inégalable ! Ouf , toutes mes félicitations à cet employé de la SAV , enfin un citoyen responsable .La Démocratie ma bonne Dame, elle vit ces derniers moments , elle s'éclate sous les caméras de surveillance que l'on installe un peu partout en France . Il n'y en a pas sur la plage ?

akynou a dit…

ça me rappelle une plaisanterie idiote d'un copain de mon père. C'était pendant l'enlèvement du baron Empain. Mon père était avec son pote en voiture. Ils ont été arrêté à un barrage et le copain est sorti de la voiture en criant : je suis le baron empain !
Mon père était vert au volant de sa voiture. Heureusement, les flics (ou gendarmes) ont gardé leur sang froid. Et surtout, aucun des deux n'a été arrêté. Mais je crois que mon père en a voulu longtemps à son copain pour la trouille qu'il a eu.

Cela dit, cette histoire de SMS est hallucinante. Nous devrions nous envoyer tous ce SMS aux uns et aux autres… Pour souligner le ridicule de la situation. Ah on a bien fait de se foutre de la gueule de Bush et des Amétricains. NOus on a pire, un mélange de Bush et de Berlusconi…

Accent Grave a dit…

À vrai dire je ne vois aucun rapport entre la démocratie et cet incident, mineur à mes yeux.

Peut-être s'agit-il d'une action bête et idiote ou d'une circonstance étrange dont nous ignorons les détails.

Toujours est-il que faire un lien entre l'anecdote particulière et la démocratie me semble tiré par les chemeux.

Accent Grave

Accent Grave a dit…

Je veux dire CHEVEUX. Vous l'aviez deviné!

Accent Grave

anita a dit…

@Accent Grave. Churchill disait : dans une démocratie, quand on sonne chez vous à 6H du matin, c'est que c'est le laitier.
Je trouve, et je ne suis pas la seule, qu'on assiste de plus en plus à la multiplication de garde à vue pour des occasions non constituées en délit.
En l'occurrence, où est le délit?
Où est le contre-pouvoir, puisque que, sous la suspicion de terrorisme-parfaitement ridicule au vu du contenu du message- cet homme n'a pas pu avoir un avocat.
Nous ne sommes pas d'accord, sans doute parce que vous y voyez un incident isolé et que j'y vois l'effet d'un système.

Fauvette a dit…

Tout simplement hallucinant.
Libé en parle aussi ce matin.

Still a dit…

M'dame Anita, j'ai un problème.
Dans un livre à paraître prochainement j'ai dû laisser traîner une phrase à propos de la "nécessité de faire dérailler les trains"... Bien sûr , il s'agit d'une métaphore concernant les destins tout tracés dont les rails sont la détresse et l'exclusion, l'empilement de malheur, le désespoir, la misère et j'en passe. Mais voilà, Madame Anastasie est-elle en mesure de comprendre la métaphore ? Si jamais ce n'était pas le cas, m'apporterez vous des oranges?

anita a dit…

Chère Still
C'est avec une EXPLOSION de joie que j'apprends que vous avez SAUTÉ le pas, que vous êtes enfin sur la VOIE de l'édition.
Je me souviens de vous quand vous écoutiez FERRÉ et moi PLASTIC Bertrand, MELANGE DETONNANT s'il en fut. Vous étudiez la biographie de MOLOTOV et moi la structure biCATENAIRE de l'ADN.
Votre sollicitude envers les DÉRAILLEMENTS de l'âme n'est un SECRET pour personne et c'est fort bien qu'elle sorte enfin de la CLANDESTINITE.

Voilà, comme ça on sera vite fixées ;-D.
Tu ne préfères pas des cerises?

Tili a dit…

:-D
Je songes à faire un billet dessus, tu me donnes des idées ;-)