3.9.08

Allèle et cons


Le Monde vient de contribuer de manière ébouriffante à la connaissance du comportement humain en consacrant quelques lignes à l'étude suédoise suivante: d'après l'étude du Karolinka Institut, les hommes porteurs de l'allèle 334 auraient deux fois plus de problème de couple, ce que leurs femmes auraient remarqué, étant deux fois moins que dans le groupe témoin à s'estimer satisfaites.

Je passe sur la critique habituelle faite au compte-rendu dans les journaux de ce genre d'étude : le minimum, jamais respecté, c'est de donner le chiffre de la population étudiée. En dessous d'une centaine, vous pouvez foutre l'ensemble de l'étude au panier.

Je passe même sur le flou entourant la notion de satisfaction. S'il y a bien un truc qui ressemble à une auberge espagnole, c'est bien les plaisirs qu'on trouve à son couple, tout autant que les griefs. Des fous, y en a partout, comme disait ma grand-mère, mais alors, comme les hommes et les femmes... L'un va se plaindre du niveau sonore des engueulades quand l'autre s'affligera du silence, l'un se plaindra du désordre et son voisin de la maniaquerie, pendant que le collègue s'effrayera des propositions d'inscription au club SM devant une qui ne baise plus depuis la mort clinique du PS.
(Je passe, parce que j'attend la prochaine étude sur l'allèle du masochisme dans la population de couples qui restent ensemble tout en étant insatisfaits...)
Non, ce qui ne me donne même pas envie d'aller farfouiller le net pour avoir le texte original de l'étude, c'est que, d'entrée de jeu, comme ça, gros comme une maison d'acteur en Corse, y a un putain de biais.
A moins, et en v'la une piste intéressante qui va faire bouger du monde, que ce fameux allèle 334 ne soit, ô miracle, l'allèle attendu par toute une frange de la population : celui qui protège de ce chancre qu'est l'homosexualité.
Car visiblement, tous ces porteurs d'allèles 334 ont des FEMMES, et pas des compagnons. Statistiquement, ou bien, c'est douteux sur le recrutement de la population, ou alors, c'est un super filon.

J'ai trouvé le slogan pour lancer mon nouveau centre d'insémination artificielle:
"Choisissez nos 334! Y f'ra chier sa femme, mais au moins y s'ra pas pédé!"

La bande-son, bien sûr, ne pouvait être que la chanson de l'ami Boris.
Boomp3.com

Edit : un gentil lecteur m'a envoyé le texte de l'étude, que je vous promet de me palucher consciencieusement, bien que je sois une quiche en anglais et que ma traductrice préférée ait encore abandonné sa ieille moman . (m'en vais lui faire une analyse de génome, à c'te jeunesse!)
D'une lecture en diagonale, il ressort quand même que les dépêches AFP, c'est de la mierde. L'allèle 334 existe chez la femme aussi, contrairement à ce qui était écrit, parce qu'il est situé sur un chromosome que possèdent les deux sexes. Mais seul l'homme semble présenter une variation de comportement selon le type d'allèle, pour ce gène qui code un neuro peptide. Ce qui, en soi, me semble poser effectivement une question...
Mais cela confirme que l'étude n'intéresse que les hommes engagés dans une relation hétérosexuelle. Et là, par principe, je coince.
Allez, je la lis et j'essaie de revenir dessus.

17 commentaires:

Anne a dit…

Dire que je me suis fait la réflexion, en voyant la une de ya*oo sur le sujet, que ce pile de choses énormes étaient justement de nature à masquer des mouvements de fonctionnaires en Corse, diable !

Ca fait deux biais, alors, si je compte bien.

Moukmouk a dit…

Je suis persuadé que le gène du sensationnalisme et celui de la stupidité sont sur le même allèle. Le corolaire sur l'homosexualité est très bien trouvé.

mich" a dit…

Ouais, la question que je me suis posé en lisant le truc : et si mon mec et moi portions tous les deux l'allèle truc ? Aaaahhhhh, enfer !!!!

Yves a dit…

Saint-Exupéry déjà ne jurait que par l'allèle, quand il disait : « Aimer, c'est regarder ensemble dans la même direction.»

anita a dit…

@Yves: pour reprendre ton atroce jeu de mots, j'ai bien peur qu'effectivement, certaines droites ne jurent que par l'allèle!

la bacchante a dit…

L'allèle 334 a le mérite de te faire reprendre le clavier.

l'âne Onyme a dit…

Et d'ailleurs, il se trouve que selon une étude menée par mes soins sur un échantillon que j'estime représentatif de la population (la proportion de cette population ayant voté Sarkozy aux présidentielles est de 53 %, donc vous voyez...) qu'une partie non négligeable des supporters du Paris St Germain et de l'OM réunis boivent au moins deux soirs par semaine une bière devant un match de foot ou un film de Christian Clavier pendant que leur épouse fait la vaisselle.
Ce qui explique peut être la présence de l'allèle 334, sachant que celui-ci se retrouve dans les populations de buveurs de bière.
Ceci explique peut être cela.
Par contre, je suis désolé mais je n'ai aucune donnée en ce qui concerne ceux qui ajoutent du Picon dans leur bière.

l'âne Onyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
l'âne Onyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
anita a dit…

@L'âne : pas besoin de caryotype pour savoir que j'ai échappé à l'allèle de la vaisselle!

Fauvette a dit…

Je ne savais même pas que l'allèle existait !
Ah tu es sortie de l'eau ma chère !

Traou a dit…

Comme Fauvette... Quelqu'un pourrait-il diable m'expliquer ce que c'est que cette bestiole ?....

anita a dit…

@Traou et Fauvette:
Je vais essayer d'être simple: un allèle c'est une variante d'un gène, toujours situé à la même place, sur le même chromosome, codant pour la même chose, mais acceptant des variations.
Par exemple, les groupes sanguins ABO sont déterminés par une série allèlique située sur les chromosomes 9. L'un des allèles va coder pour le groupe A, l'autre pour le groupe B (comme on a une paire de chromosome, on peut se retrouver avec un groupe A/B), et un troisième donnera un groupe O s'il est présent sur les deux chromosomes 9,(sujet O/O) et fermera sa gueule s'il a en face un A (sujet A/O apparaissant A) ou un B (sujet B/O apparaissant B).
Il faut au moins trois variantes pour parler de série allèlique, et une fréquence suffisante (1%) dans la population.
En dessous de ces 1%, on hésite toujours sur la qualification de mutation.
Un allèle, c'est une mutation promue en variation normale.

C'est plus clair?

Nérina a dit…

Une avancée révolutionnaire, des donnés supplémentaires pour notre amie Edwige !

anita a dit…

Nerina, bienvenue, je suis contente de te voir aussi. Toi non plus, t'es pas copine avec Edwige?

Nérina a dit…

Bah, juste une amie à pas moi, C’est un traître cette gonzesse !
Tu ne peux t’imaginer ce qu’elle ose balancer !

Martin-Lothar a dit…

J'avais vu cette dépêche aussi et j'avais flairé le Nimportequoi de gamins encore en crèche de génétique qui est un science bien encore fillette aussi, il faut le dire.
Il n'y a pas besoin d'avoir du plomb dans l'allèle pour battre sa femme.
Une étude comptant les cadavres de bouteilles dans la poubelle serait tout aussi sérieuse.
Bises