11.6.07

fête d'école

Je n'aime pas les fêtes d'écoles.
Je n'aime pas la perspective de ramener chez moi une ode complète à la gloire du brimborion poisseux .
Je n'aime pas ces crétins de canards


qui n'ont pas trouvé la sortie, depuis quinze ans qu'on m'astreint à glapir d'admiration chaque fois que ma progéniture en choppe un.

Je n'aime pas que la fédération des parents d'élèves se félicite du succès de sa buvette, feignant d'ignorer qu'une bonne partie de la viande saoule de sa bière avait moins de 18 ans, et parfois moins de quinze.
Je veux bien l'absoudre en ce qui concerne la viande fumée, le circuit de distribution est (encore) légèrement différent.

Mais j'aime quand même:
les enfants fleurs.




Les fanfares bleues


Ou roses.

17 commentaires:

dianeenminuscule a dit…

comme toujours j'aime beaucoup tes photos, tes gammes colorées et les mots qui les accompagnent.

Fauvette a dit…

Moi j'aime bien tes photos.
Ils ont le droit de vendre de l'alcool dans les écoles de nos jours ? Eh ben.
C'est la fête de l'école ou des enfants ?

anita a dit…

La fête de l'école laïque est un grand moment, dans ce pays longtemps partagé entre l'école des curés et celle du diab!
L'avantage, c'est que tout le monde participe de grand coeur, et le défilé dans la ville est très suivi, coloré et sympa, les enfants fiers comme des bar-tabacs!
Quand à "l'after", sur la place devant l'école, ben, heu... justement.

Souris a dit…

Il y a quelque chose de pathétique dans les fêtes d'écoles. De tendre, aussi.
Souvenez-vous, quand vous étiez petit(e), rose d'excitation, les yeux brillants, dans votre costume qui gratte, sautillant sur place en reconnaissant vos parents qui vous regarde...

Après, l'alcool... Dans mon souvenir, il y en a toujours eu, les canettes de Kro accompagnée de celle de Coca Cola, limonade, Perrier, etc... Et les mômes qui piquent les verres avec des fonds de bière...

ada a dit…

Bah mince on est drôlement coincés nous alors à Paris... pas de bière, mais du thé à la menthe, et pas de cochonaille non plus. A la rigueur du blanc de poulet halal.
Par contre les petits canards en plastique et les beaux enfants en couleur, on a. Et mêmes des maîtres et maîtresses rieurs.

anita a dit…

@ souris: pathétique et tendre. Oui, c'est exactement cela. Du moins jusqu'à une certaine heure.
@ada: Thé à la menthe? mit Bakhlava? j'arrive!

Oxygène a dit…

Ces petits canards en plastique me rappellent la kermesse annuelle de mon école. A la pêche à la ligne, je gagnais souvent de petits flacons d'eau de lavande. Le must ! Ce souvenir remonte à l'instant. Merci :-)

nath a dit…

Certes les canards ont l'air crétins..... mais c'est quand même mieux que le poisson rouge bien vivant que mes filles on gagné à CHAQUE kermesse de fin d'année, pendant TOUTES leur années d'écoles maternelles et primaires.. je te dis pas le nombre de pitis poissons morts noyés, ou cuits sur le rebord de la fenêtre pendant l'été, y en a même eu un qui s'est suicidé a sauté hors du bocal on l'a retrouvé tout sec le matin.. je peux faire le compte 7 années d'école x 2 filles : 14 poissons morts ! glupsss

Madame Poppins a dit…

J'aime pas la fête des mères pour les colliers de nouille, j'aime pas les bricolages de "porte-crayons" moches mais qu'est-ce que j'aime le petit poème que mon fiston me dit avec tellement de fierté !

Huna Nonnime a dit…

14 ! Allons, allons ! Petits joueurs. Demandez-donc au mari d'Anita (et mon pater ?) combien de poisson sont morts chez lui...

Abs a dit…

C'est tres bien vu et c'est un peu pareil pour moi. Mais je deteste aussi le regard de celui qui n'a pas les sous pour acheter l'enveloppe ou le coca.

anita a dit…

@oxygène: promis, si j'en pêche un l'année prochaine, je te l'envoie!

@nath: je ne vois plus qu'une solution pour échapper à ton écrasante culpabilité: un espace virtuel dédié au poissons rouges morts pour lalaïquéobligatoire!

@mme poppins: vous êtes la benvenue ici. surtout si vous avez, hum vous @savez... un genre de formule magique pour les trucs y rentrent tout seuls dans les tiroirs? Ah les pouêmes... Un jour, Mzelle Zuzu me fit une ode au collier de nouilles. j'en garde un souvenir ému.

@unna nonyme : le jour où vous mites le chat dans l'aquarium, chère enfant?

@Abs : oui...aussi.

anita a dit…

ah aussi, mme poppins, un truc qui efface mes fautes de frappe quand je suis dans le lagen...? Non? vraiment?

Martin Lothar a dit…

Les photos sont très chouettes. J'aime bien les canards (les crétins sont ceux qui les ont fabriqués) un objet n'a l'intelligence qu'on lui prête (ou pas)
Quant à la bière des mineurs : Rite de passage !
Le problème (ou les cours des choses) c'est qu'ils passent ce rite de plus en plus jeunes car ils deviennent adultes (physiquement) de plus en plus tôt (qu'on le veuille ou pas hein)
Le défi de la philosophie est de penser de nouvelles traditions (et des rites moins violents)
Mais un passage sans danger est-il un passage ?
On devrait faire les fêtes d'école au début (en septembre) pas à la fin car les vacances en évapore la magie.
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui... Bises

anita a dit…

@martin: bien contente de vous voir céans! pour le rite de passage, justement, je me tâte, et je tâcherai d'en faire un post quand je serais un peu plus cortiquée. Je me demande si on est pas plutôt dans un rite canibalique des vieux sur les jeunes: faut vendre, tant pis si ils y laissent les os. Les alcooliers visent clairement cette tranche d'âge...

Huna Nonnime a dit…

Le chat eut été trop gros pour passer dans un orifice aussi étroit que celui de l'aquarium...

(Bébé Twollette.)

Madame Poppins a dit…

L'hiver n'est pas arrivé mais me voilà déjà fort dépourvue, même si je n'ai point chanté : je n'ai truc ni pour les poèmes ni pour les fautes de frappe. En revanche, l'envie de revenir vous lire ! N'est-ce pas là l'essentiel ?