9.5.10

Aimer l'Irlande


Aimer le paysage
Comme la peau du Monde.
Le vent est né ici,
dans la brèche longue
des tourbes
Eveillant
Dans les collines immobiles
La harpe et l'herbe,
liées.

Il fallut si longtemps
En Irlande
Contourner du même pas
La pierre et le malheur
tenir le tumulte serré
Et l'œil sur la ligne des crêtes
que tous, ils savent chanter.

Croyez vous
qu'on puisse toujours
rester la voix basse?

Aimer l'Irlande
comme le vent du Monde
et les lacs d'eau noire
scellés sur l'Histoire.

4 commentaires:

C+E a dit…

ces pavés là ne s' oublient pas.....c' est Géant !

JEA a dit…

après avoir longuement navigué en Irlande, bien après encore, quand retombent les paupières, tombent encore de vertes gouttes de lueurs

anita a dit…

de retour, JEA? Asseyez-vous près du feu de tourbe et causons. Je connais C+E, ils sont de bonne compagnie et amoureux des landes...

Anne a dit…

As-tu lu "Mon traître" de Sorj Chalandon ? Un bel hymne aux amoureux de l'Irlande, y compris dans ses périodes difficiles.