7.3.10

J'ai fait Dimanche


j'ai rien fait.
Le ciel était bleu et froid, la maison était tiède et les chats en long plutôt qu'en rond.
J'ai mangé du lieu, des petits pois au wasabi et de la flamenküche.
J'ai pris mon temps, un café et des photos de mains.
J'ai trouvé une réussite originale et infaisable, que j'ai ratée plusieurs fois.
J'ai lu un peu, formé un ou deux billets dans ma tête, j'ai lu chez vous, sans rien dire.
J'ai ignoré la paperasse, j'ai soulevé une chaussette avec le manque d'enthousiasme d'un mannequin défilant sur un podium.
J'ai écouté grincer mes neurones et s'étirer la peau sous la tendresse.
J'ai enlevé trois mauvaises herbes et une larve mais l'onglée perçante m'a stoppée comme le reste du jardin.
A l'heure troublante et sans ombre, j'ai mendié un feu.
Et c'est tout.

7 commentaires:

Yves a dit…

L'éclat de lumière sur l'anse de la tasse... vernis écaillé ?
(J'aime beaucoup. Pas l'éclat. L'ambiance créée)

JEA a dit…

un rien ras-le-bol du radeau nina échoué volontairement au long des blogs depuis plus d'un an

anita a dit…

@Yves: Un éclat? sur mon Sèvres de 1841? Que vas-tu imaginer?
@JEA : bof.

Oxygène a dit…

C'était un dimanche de rêve.

Oxygène a dit…

C'était un dimanche de rêve.

Cécile a dit…

Belle ode au farniente ... au calme ... au bien-être ...

Pierre d'écriture a dit…

Vraiment on s'y croirait, pour de bon !