4.11.09

Protéger, alerter, secourir

si tu vois la mouette
nette
change de lunettes
Si tu veux voir plus grand
clique sur l'image


Pêché, sur le rapport annuel de la Cimade, cette histoire exemplaire. Presque une parabole.
On y apprend qu'au centre de rétention de Paris, Monsieur Z.commence par s'engueuler avec Monsieur Y., demande l'intervention d'un policier parce que le Monsieur Y. paraît un peu franchement décalqué, et, comme la force publique n'est pas disponible, balance, paraît-il à l'adresse de son co-retenu, un vibrant "fils de pute".
La force publique, ayant pris l'insulte pour elle-même, se trouve alors totalement disponible pour entamer une explication musclée avec Monsieur Z.
Bref, noms d'oiseaux et horions plus tard, les rapports de Monsieur Z avec les représentants de l'ordre étaient devenus franchement mauvais.

Par contre, Monsieur Z. n'éprouvait sans doute aucune rancune envers Monsieur Y. puisque, le surprenant en train de se pendre poliment dans les toilettes sans déranger personne, il frappe immédiatement à la fenêtre pour attirer l'attention de ... ben de la force publique.
Laquelle n'est pas plus immédiatement disponible que la première fois.

C'est là que Monsieur Z. a un éclair de pur génie, un sens de l'urgence tel que je lui voterais son diplôme de premier secours dans la minute : il déplie soigneusement son medius et adresse, par la fenêtre, un doigt d'honneur sans ambiguïté à l'adresse du Pandore.

Après quoi, certain d'avoir déclenché l'action sans délai de qui vous savez, il retourne soutenir Monsieur Y. de ses épaules vaillantes, jusqu'à ce que le drap qui l'étrangle soit coupé.

Paraît qu'on ne lui a même pas dit merci.
Merci Monsieur Z.


(c'était notre séquence : peut-on rire de tout? Oui, mais pas avec n'importe qui...)
(pour ceux qui veulent, mais c'est pas drôle à chaque page, le rapport de la Cimade est téléchargeable ici. Quant à ce qui veule...)

6 commentaires:

Yves a dit…

On peut aussi suggérer aux francophones le "casse-toi pauvre con...", mais il leur en coûtera 30 euros.

Oxygene a dit…

Merci pour le lien. Ce rapport est terrifiant. Il n'est pas inutile de lire les conclusions de la CiMADE concernant La Guyane , laboratoire des privations de droits et des lois d'exceptions.

JEA a dit…

La CIMADE a une longue tradition (au sens le plus respectable) qu'elle honore et prolonge et actualise...

chroniques de l'aigu a dit…

L'essentiel n'est-il pas, dans le tryptique Emmetteur-Media-Récepteur est de bien adapter le Message et la façon de l'exprimer, pour s'assurer qu'il sera bien transmis et compris ?

anita a dit…

@Chronique de l'aigu : absolument! c'est pourquoi j'ai trouvé la formulation de Monsieur Z. formidablement concise et efficace.

Marianne a dit…

La langue des signes a été longue à se faire accepter , elle prouve dans cette histoire son efficacité .Je ne suis pas certaine que le doigt d'honneur en fasse partie ?