16.9.09

Défendre la défenseure des enfants


Encore un mauvais petit coup en douce.
Madame Versini, défenseure des enfants vient d'apprendre que son poste serait-non pas supprimé, cela aurait fait trop mauvais effet- mais fondu dans un poste général de Défenseur des Droits.

Elle paye indéniablement d'avoir énoncé que la mise en rétention d'enfants sur le territoire français est un scandale pour un pays promoteur et signataire de la Charte pour Les Droits de l' Enfant.

Ne vous laissez pas abuser par cet hypocrite semblant de maintien. Chaque fois qu'on a dilué la spécificité de l'enfant, on a perdu l'écho de ces voix toujours minuscules. Parce que parfois contraire aux besoins immédiats des adultes.
C'est ainsi que cela s'est passé dans tous les territoires où les médecins ont cessé d'être des médecins de prévention maternelle et infantile, pour devenir des médecins territoriaux occupés tout autant de la prestation dépendance du sujet âgé que de la consultation nourrisson. Tout ce qui mettait un peu de liant, toutes les actions ouvertes, solidaires autour de la périnatalité se sont cassé la figure.

C'est ce qui risque de se passer avec la suppression d'une justice spécifique pour les mineurs.

Il faut, absolument, défendre la Défenseure. Pas la dame, son poste. (Oui, c'est entendu, Madame Versini est huempé, mais là, on s'en fout.)Elle est parfois le seul recours devant des situations inextricables, quand les institutions sont devenus sourdes, quand chacun a ses raisons qui volent comme des missiles au dessus de la tête des enfants qui n'y peuvent mais.

Ecrivez à vos députés, à vos sénateurs, faites du barouf, mais voilà encore un trait de plume qu'il faut suspendre.

(Tiens, au fait, dans le même genre, la psycho scolaire avec qui je bosse s'est vu intimer l'ordre de ne plus aller dans 4 écoles de mon secteur. Plus de prise en charge par les réeducateurs, plus de suivi ... you-pi.)

6 commentaires:

xxxx a dit…

L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES VICTIMES DE L’INCESTE

SE REJOUIT DE LA DISPARITION DE LA DEFENSEURE DES ENFANTS


Le projet de loi organique sur la création du "défenseur des droits", qui remplacera la défenseure des enfants réjouit les victimes d’inceste. Celles-ci réclamaient déjà la démission de la pseudo défenseure des enfants le le 24 novembre 2008.

PLACE A L’ACTION

Le nouveau dispositif proposé par Michèle Alliot Marie s’avère indispensable au respect du droit des enfants car il disposera de plus de pouvoirs et d’avantages pour les protéger tel le pouvoir d’injonction, celui de connaître des agissements de personnes privées en matière de protection de l’enfance et la possibilité de saisine gratuite par toute personne s'estimant lésée par le fonctionnement d'un service public.

Contrairement au défenseur des enfants, quasi impuissant, cette nouvelle instance pourra prononcer une injonction lorsque ses recommandations ne sont pas suivies d'effet, proposer une transaction, être entendue par toute juridiction ou saisir le Conseil d'Etat d'une demande d'avis sur les textes. Elle bénéficiera de larges pouvoirs d'investigation, selon Luc Chatel.


http://aivi.org/index.php?name=News&file=article&sid=1376

JEA a dit…

@ aux courageux 4x

Ne peut-on se réjouir de ce que l'on considère comme un progrès sans insulter ni dévaloriser ?
Pourquoi se sentir obligé(e) de maltraiter la Défenseuse avec des termes péjoratifs relevant du procès d'intention tels que : "la pseudo défenseuse" ?
Se "réjouir" d'une "disparition" participe d'une curée manipulatrice.
Mais si je lis bien, adieu la Défenseuse, que cette manante brûlée en place de Grève, laisse place aux nouveaux chevaliers blancs : Mme Alliot Marie et M. Chatel...
A peine un parfum de vengeance et de si basse politique.
En fait, une vraie question est sous-jacente : en quoi et pourquoi des "victimes d'inceste" auraient-elles eu à se plaindre concrètement de la Défenseuse ?

JEA a dit…

Mes excuses d'avoir écrit à répétition : "défenseuse" (terme belge) pour "défenseure"...
Par contre mon lien existe tandis que celui des XXXX ne débouche que sur leur joyeux anonymat.

anita a dit…

Ouarf! Mon cher JEA, vous me l'avez ôté du clavier.
Du coup, vous m'évitez d'avoir à répondre. On zappe, donc, sauf si ces braves gens se décident à avancer à visage découvert.

Je me permet juste d'ajouter à l'usage du passant que le viol et l'abus sexuel sont punis par la loi, particulièrement s'ils sont commis par un tiers ayant ascendant. Il existe à cet égard divers rouages de l'institution, police, justice et protection de l'enfance qui sont chargé de prévenir et punir.
Vouloir doter de super pouvoirs un autre rouage, dont le rôle initial est d'être un médiateur est assez suspect.
Par ailleurs, le propre des associations d'usagers est de ne voir souvent que leur pré-carré.
Cette association ne parle nullement des enfants handicapés sans école, des enfants malades sans cantine, des enfants privés d'un de leur parent, des enfants en centre de rétention, des mineurs étrangers sans soin, usw...

Moi, si. Et la Défenseure, itou.

Sar@h a dit…

D'habitude, le Rased faisait sa tournée en début d'année. Nous n'avons encore vu personne.
Selon une circulaire de rentrée de l'IEN, ils apporteront leur expertise, contribueront à l'observation, à l'analyse des compétences & des difficultés, à la définition des aides nécessaires. Ce n'est que bien plus loin viennent renforcer les équipes éducatives en apportant leur compétence. Tout sera solutionné par le PPRE !

Je trouve que nous faisons de plus en plus d'administratif … L'enfant ne serait-il qu'un dossier ?

anita a dit…

S@rah : PPRE, PPS, PAI une vraie guirlande.