5.3.09

Napo, napuka.




C'est paltout d'y dire, faut encore y faire...
Alors, kiki s'y colle de concert avec moi?
Ceux qui veulent peuvent m'envoyer un mail à l'adresse suivante : lapechealabaleine(@)laposte.net, en ôtant les parenthèses, bien sûr.

8 commentaires:

Tili a dit…

Ok Capitaine Anita, mais que faut-il faire ?
J'envoie le mail :-D

Boutoucat a dit…

YAPLUKA...OK mais koa ?

Marianne a dit…

D'accord surtout que Julien Coupat est toujours incarcéré . Quoi c'est ti qui faut faire à part le mail ?

anita a dit…

Coupat en prison, le Dal en jugement, la criminalisation de la maladie mentale... liste non limitative.
Soit on fait juste un site pour recenser tout cela, soit on se fonde en association.
Pour cela, il faut sortir du virtuel, se nommer et déclarer l'asso à une préfecture.
Il faut au minimum deux personnes et des statuts rédigés.
A suivre, donc.

la bacchante a dit…

ok pour moi aussi

Cécile a dit…

Je suis d'accord ... comment ça se présente, cette belle histoire ? Dis-nous en plus, qu'on sache où on s'engage ...!
Quant à l'impasse des sentiments, il faudrait faire quelque chose aussi !!!

ada a dit…

un parti politique ? J'ai lu samedi dans Le monde qu'il y avait quand même une convergence des mouvements en ce moment autour des "sauvons" (les rased, l'universite l'hôpital etc...)

anita a dit…

Merci à vous. je ne sais pas encore quelle forme va prendre ce bébé là. Mais promis, je vous tiens au courant.