4.1.16

La première de 2016

Le bonheur du jour, c'est de me rappeler que je fais un métier estimable. Quels que soient les moment où je m'agace, me prends les pieds dans le tapis, m'embrouille et rêve de partir très loin et très longtemps, j'en reviens toujours au fait que j'ai de la tendresse pour ce métier.

Je lui trouve tous les défauts qu'on trouve aux familiers, j'ai pour lui toutes les inquiétudes quand je lui trouve mauvaise mine, le teint brouillé par les circulaires, une anémie ancienne et une boîterie récurrente, il n'empêche que je l'aime bien. C'est une brave bête de métier, au pas un peu lent sur des chemins parfois trop arpentés, un métier de patience et d'affût, parcouru de temps à autre d'avalanches de cailloux et d'orages. Et de surprises.

Aujourd'hui, j'ai rencontré Zoé. Bien sûr, si tout allait bien, je ne l'aurai pas rencontrée. Bien sûr, tout ne sera pas facile. Zoé est réellement déficiente intellectuelle. Mais c'est une petite fille pleine de compétences relationnelles. Attention, je ne dis pas qu'elle est gentille et affectueuse, même si elle l'est sans doute souvent. Je veux parler de vraies compétences qui mettent à l'aise son interlocuteur, lui donnent envie d'entrer dans l'échange, sans niaiserie de sa part, sans charité de la mienne. A la voir ainsi, pertinente, intéressée, intéressante et me souvenant des énormités proférées ces jours-ci par d'éminents personnages, je me suis dit une fois de plus que, vraiment, l'intelligence, c'est parfois un truc extrêmement surestimé.
Elle a ramassé la pile de dessins qu'elle a fait pendant que je mettais diverses choses au point avec ses parents, m'a serré la main avec amusement et cérémonie et elle est partie, sans oublier de sauter dans une flaque. (Mais une seule. Elle est assez sage, en fait)  J'étais bien contente qu'elle soit ma première patiente de l'année des petits bonheurs.

PS:
le Planet des bonheurs du jour est là

10 commentaires:

0tir a dit…

Tu nous as manqué, tu sais ?

Cristophe a dit…

Zoé, de futurs bonheurs qui ne vont pas toujours venir aisément...

Gilsoub a dit…

Et je crois que elle à de la chance de t'avoir rencontrer en ce lundi matin ;-)
Comme Otir, content de te retrouver (et tes vagues,toujours aussi...) ;-)

Yves a dit…

S'il y a une bonne nouvelle, c'est bien de te retrouver.

Sacrip'Anne a dit…

"Vraiment, l'intelligence, c'est parfois un truc extrêmement surestimé".

Que tu m'as MANQUE !!!!!!! <3

anita a dit…

Coucou les gens! C'est chouette de venir pousser la porte!
@Otir : c'est la chose qui m'est le plus difficile d'imaginer. C'est d'ailleurs, je pense, à l'origine de nombre de mes manquements...
@cristophe : Et non. Mais en fait, pour personne... Le grand problème des parents,c'est celui de l'autonomie plus tard. En attendant... c'est une chouette petite fille.
@Gilsoub : je pense que c'est aux parents que j'ai servi. Elle et moi... on a passé un bon moment.
@Yves on s'était perdus? Mais non, regarde. Derrière la chaise... là!

anita a dit…

@ Sacripanne : c'est passque t'es pas venu inaugurer mon porte-avions! (plaisanterie privée)

anita a dit…

venue (oups)

Sacrip'Anne a dit…

Tu sais que, en dehors de l'arrosage qu'il faudra bien faire du porte-avions, c'est une des choses qui me sont le plus compliquées ? Des fois j'aimerais sauter dans un train et passer un week-end avec des amis lointains, et puis je me dis que je vais être loin de mon amoureux travailleur, qu'il va se sentir tout seul à rentrer au coeur de la nuit dans un appart vide, que bon, la vie est trop courte pour ne pas dormir ensemble et... je ne bouge pas.

(En fait je crois que je suis un vieux chat avec un coeur de gros chien)

Anonyme a dit…

Hmmmm! Que c'est bon de revenir ici !
Oxygène