2.3.11

A part ça, rien.


La deuxième fois que vous entrez dans un pub, on vous appelle sweetie et on vous demande si vous voulez votre demi-pinte.
Je me dis qu'à la troisième, la barmaid va me tendre le meniou avec juste un clin d'œil et la main sur la tirette de Kilkenny.
J'ai rencontré ma première irlandaise complètement barrée. Elle est chanteuse de jazz cherche un logement à Lorient pour cet été, a quitté l'enseignement parce qu'elle ne supportait plus les mômes, a vécu au Liban, à eu trois accidents de voiture le deuxième en sortant de l'hôpital où l'avait amené le premier et le troisième il y a quinze jours, deux jours après son permis. Elle a fait campagne pour le labour party, mais là, elle fait la coordination du spectacle musical de Portmagee qui est en compétition avec les villages voisins. Enfin si on la laisse tranquille parce que là elle est fâchée avec une des chanteuses et avec la barmaid du Bridge Bar. Mais elle est pote avec le sculpteur qui a sculpté la statue de Chaplin qui orne le quai de Waterville et qui habite dans l'ile en face et elle est tout a fait d'accord pour me le présenter. Si je veux bien aller m'engueuler avec son père à sa place.

Allez savoir pourquoi... je crois que je vais décliner. Notez que j'en ai loupé, parce que je ne parle pas si bien anglais que ça.
Mais elle m'a au moins permis de comprendre pourquoi le patron est entré en poussant un canon factice dans le pub.

A part ça, une route dans la montagne, un irlandais qui poussait ses trois veaux au volant de sa voiture, l'inaltérable ciel bleu bien connu des touristes et pas encore de cheese-cake au Bailey's
Et la tourbe est vendue à côté des bouteilles de gaz à l'épicerie-essence-tabac-munitions-poste.
A part ça, pas de nouvelles.

8 commentaires:

Franck a dit…

Tiens tant que j'y pense, rapporte donc 1 ou 2 tonnes de tourbe qu'on fasse brûler ça pendant l'hiver prochain :-D

Franck a dit…

Ah et puis je trouve le lama géant vert sans tête de la photo très beau !

anita a dit…

Tu as vu? Comme il ne peut baisser la tête pour brouter, la verdure est montée jusqu'à lui!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Odeur de tourbe et de bière, on est déjà là bas rien qu'avec tes mots.

JEA a dit…

A mon époque du moins, ne pas très bien parler Anglais sur l'ïle Verte relevait d'une politesse aussi discrète qu'appréciée...

Anna a dit…

J'aime les gentils mots que les anglophones utilisent sans y penser. Dans une librairie d'occasion ou je venais pour la deuxième (et dernière) fois, la libraire m'a appelée "darling" et m'a fait un prix sur deux bouquins, un jour en Australie.

Tili a dit…

Quelle ambiance ! :-)

FD a dit…

Sans rire, le cheese cake au Baileys ça existe ?! Enfer et damnation, faut que j'aille là-bas :-)