29.4.10

pourquoi voyager?



"Mais finalement, me disait Eyjafjöll en tétant sa bouffarde, pourquoi voyager?
Il est parfaitement possible de s'exprimer en restant immobile. Regarde, il me suffit de plonger en moi-même et...
- Oui. Mais tu fumes trop".

Je suis toujours embêtée quand je la ramène comme ça avec mes foutus discours de prévention. D'un côté, je me sens obligée et puis d'un autre, ça m'embête. Au fond, il est gentil Eyjafjöll et plutôt du genre lent à la réplique d'habitude.
Mais c'est vrai que sa question me trotte.
" Pourquoi voyager, dit la question? Au fond, on fait très bien le tour sans boug...
Ah zut.

Celui-ci, je l'avais un peu déguisé en visite, comme on arrange la coiffure d'une petite fille pour aller chez Mère-Grand. J'en avait fait bouffer, comme les coquerets d'un ruban, le long éloignement de M'zelle Zuzu et la nécessité relative de ramener une partie de sa garde-robe.
Je n'ai, bien entendu, dupé quiconque.
Ils le savent tous, ils savent entendre ce léger claquement de voile qui prend soudain le vent et ils prennent, avec un humour sans doute empreint d'un léger soulagement, mes mines affairées de chien courant, plus encore impatient de suivre la piste que d'arriver au but.
Quel but?
Je sais bien ce que n'est pas le voyage. Empilé comme les signes d'une réussite sociale, il m'ennuie comme une vitrine de montres de luxe et c'est peu dire. Rangé soigneusement, ordonné avec grâce comme les indices d'une culture irréprochable et de bon goût, il a tendance à me laisser légèrement sarcastique extérieurement et au fond, bizarrement, obscurément rebutée.
Je décline souvent à l'avance et avec discrétion, ce que je dois avoir vu.
Je ne traque pas le château, ni les places célèbres,
Au fond, je n'aime rien tant que la rencontre à l'improviste, comme si dans le voyage, je cherchais à prouver que j'étais, entre tous, aimée du petit Dieu Mercure, bénie par l'herbe de la Détourne, protégée par un hasard tendre et malicieux.

Rencontre inévitable :


Rencontre menteuse et gaie :
celui-ci prit la précaution de nous prévenir qu'un bon Irlandais, toujours, préférera son imagination, quand bien même la vérité serait présentable.








Rencontres minuscules dans ce qui n'est qu'en apparence un désert minéral, le Burren enclos de dalles grises, percées de fleurs entêtées.

..........
Rencontres naïves, partagées entre la gourmandise et la timidité. Vous pouvez rire. Mais cette rencontre là a vraiment l'odeur de mon enfance. Le premier âne que j'ai aimé fut irlandais et je peux même dire que le premier irlandais cher à mon cœur fut un âne. Comme Titania.
.......................
Rencontre en foule joyeuse. Ici, très précisément, au grand scandale de M'zelle Zuzu, je me suis fait pincer les fesses par un Irlandais bourré. Heureusement, Puck m'avait déjà fait le coup de l'âne et je n'ai pas succombé au charme du grand couillon modérément contrit. J'ai mesuré mon âge, non pas tant en calculant le temps depuis lequel pareille mésaventure ne m'était pas arrivée, mais devant l'incoercible fou-rire qui m'a pris. M'zelle Zuzu en tenait pour ma main sur sa face. Défendable, mais je riais trop.


Rencontre émouvante à Belfast. J'ai une particulière tendresse pour l'expression ironique et sensible de ce buveur qui attendait les jours meilleurs. Il semble, malgré tout, qu'ils soient en passe d'advenir.





Et puis, parce que toute visite à son enfant devenue adulte est une nouvelle rencontre et avec son autorisation, ce portrait de M'zelle Zuzu qui a 22 ans aujourd'hui.
Avec tout mon émerveillement.

9 commentaires:

C+E a dit…

Wouaaah !!! qu' elle est belle ......vu les deux autres, suis pas étonnée . Me reste une quatrième à découvrir......C' est un parterre de fleurs chez toi , l' homme est comblé .....

Bon anniversaire à la Belle .

La Clandestine a dit…

Bon anniversaire, M'zelle Zuzu.

Catherine a dit…

Il est un peu tard mais bon anniversaire quand même à cette jolie demoiselle.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Comme C+E je n'ai pu m'empêcher de m'extasier OUAHHHHH qu'elle est belle cette jeune fille !

Tili_TousAutourDuMonde a dit…

Jolie et respirant la gaité et l'intelligence ;-)
Bon anniversaire damoiselle.

C+E a dit…

Pour ceux qui ne connaisse pas Anita, je reviens pour dire que la demoiselle a le sourire de sa maman......

tippie a dit…

Bon anniversaire à la très jolie miss Zuzu!

"un bon Irlandais, toujours, préférera son imagination, quand bien même la vérité serait présentable." He he ... Jolie description qui donne envie de faire un brin de causette devant une Guinness (même sans la boire si on n'aime pas ça :op)

Tes photos sont superbes. J'ai aussi le dessin sur le mur. Me fait vaguement penser à Blake and Mortimer, enfin les 50's.

anita a dit…

@Tippie : "faire un brin de causette devant une Guinness (même sans la boire si on n'aime pas ça :op)"
pff, pas grave! à partir d'une certaine heure, c'est plein de Guiness abandonnées et orphelines sur le comptoir!
Même que je me suis dit que la prochaine fois,je faisais imprimer des flyers avec "If you are not back in ten minutes, I"ll drink it!"

Marianne a dit…

Comment ne pas voyager ?quelque soit le ou les moyens . " Z'olie " la demoiselle .