30.10.07

un week end en épices douces


Dimanche à Paris.
De la lumière, sur le canal, sur une frimousse drôle et futée de petite fille, dans le sourire d'ADA, qui est et a une fille formidable.
Je suis venue avec des langoustines, repartie avec une incroyable confiture de Traou, et l'envie de connaître mieux Valclair.
Et une recette de feuilles de vignes farcies.
Et une chaude expérience de hammam.
Et des heures de conversations.
Le désir de lire Pamuk.
Une forte envie de voyage.
Franchement, si la SNCF avait évalué mon bagage de retour, je n'y coupais pas d'une surtaxe...

2 commentaires:

Yves a dit…

Fou comme cette phrase de peu "Le désir de lire Pamuk" prend soudain de l'importance. J'en réserve un ou deux titres auprès de ma médiathèque.
En échange, lire Vénus Khoury-Ghata, les poèmes, son dernier roman...

Fauvette a dit…

Avec des langoustines en plus ! Misère...