14.9.11

Nidification


Un jour, quelqu'un y oubliera un livre. Un autre jour, une autre personne laissera, entre les pages, une fleur ramassée sur le chemin, au cours d'une de ces balades qu'on choisit de faire, malgré le temps gris, et qui vous récompense d'une miraculeuse lumière entre la déchirure des nuages. Un grain de sable viendra se loger dans l'embrasure de la porte et s'y fera oublier. La fêlure d'une tasse fera un coup au cœur, un regret minime et déchirant et puis on s'habituera. On la tournera du bon côté en buvant le café pendant un temps et on la jettera un jour. Ou bien non.
La maison perdra de son apprêt, se griffera au fil du temps, comme tous les visages qu'on aime pour longtemps. Il y aura des objets qu'on aura pas vraiment voulu, des cadeaux qui ne vont pas vraiment mais qu'on garde parce que les gens ont tellement voulu dire merci. Le jardin ne sera jamais exactement comme on voudrait, mais d'une année sur l'autre, il pourrait bien y avoir des belles surprises, des abondances imprévues qui remplissent de gratitude et d'un certain étonnement. On fera même l'emplette d'un sécateur pour faire un bouquet qu'on placera là, sur la table basse et il ne sera jamais pareil que le suivant.
C'est la maison de mon amie, une maison toute neuve malgré son grand âge et qui débute dans ses fonctions. Une maison qui lui ressemble déjà tellement, à la fois précise et improgrammée, une maison qu'elle prête, pour que d'autres qu'elle puissent y dérouler un moment de leur histoire avec ce pays au charme prenant.
Je ne passe jamais à proximité sans lui lancer un regard amical et je sais qu'elle me le rend malgré ses volets fermés. Elle attend, sans urgence, de sentir à nouveau la crêpe et le café.
C'est une maison et, déjà, c'est toute une histoire.

PS: et, pour ceux qui ont eu la gentillesse de me demander, au vu de mon long silence, si tout allait bien, la réponse est : oui, cré bien, ne vous inquiétez pas. Juste que l'écriture, ça a toujours des reflux. Mais je vous aime toujours, hein!

17 commentaires:

Cristopheh a dit…

Nidification : c'est une maison où on fait des enfants ? d:-)

anita a dit…

Si tu t'es montré prophétique, je connais une dame et un monsieur qui en auront grande joie!

Kozlika a dit…

Pfiou.

(P'ting, je te jure que je mens pas : à cet instant précis et pour poster mon commentaire, ton captcha me demande de retaper le mot "gatery"; sic !)

samantdi a dit…

Là, tout de suite, vous ne pouvez même pas imaginer comme j'aimerais y être, dans cette maison du bout du monde.

With love my friends.

(oui je suis bilingue)

Tili a dit…

:-) contente que ta maison virtuelle à toi soit ré-ouverte.

vérod'i a dit…

Quel plaisir de te lire à nouveau...
Joli texte pour maison avec amie.

cultive ton jardin a dit…

Ah oui, j'ai rien demandé, mais je passais régulièrement voir si yavait de la lumière. Chouette, yen a!

C'est marrant ce que tu dis de ces objets qu'on garde, qu'on met en bonne place, par amitié pour celui ou celle qui les a donnés, en se moquant bien de savoir s'ils sont "artistiquement corrects". j'en ai quelques uns comme ça, qui me font chaud au coeur quand je les regarde.

Oxygène a dit…

"[...]des belles surprises, des abondances imprévues qui remplissent de gratitude et d'un certain étonnement." C'est exactement la récompense de ma petite visite chez toi.

La Clandestine a dit…

Un billet qui sent les cafés et les crêpes.

Je nidifie aussi.

nina a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Marianne a dit…

Des nouvelles.... bonnes , une belle photo et une maison en attente d'odeurs , j'aimerai !

nina a dit…

N’ayant pu, malgré mes démarches en ce sens, faire valoir mes droits en justice - j’ai en effet contacté des responsables, des institutions et personne n’a pour l’instant voulu m’apporter son soutien, pourtant nécessaire. Cela a eu toutefois le mérite de faire passer un petit peu mon témoignage - j’ai donc décidé de faire un scandale, le plus énorme possible et c’est pourquoi je fais circuler l’adresse de deux blogs que, pour l’instant, j’ai pu publier à la suite de ces démarches infructueuses, dans l’espoir qu’à force de tapage, cela suscite suffisamment d’interrogations de la part des gens pour que je puisse enfin voir les faits que je relate au moins examinés par la justice et être entendue. C’est tout ce que je demande.

http://blog-etc-temoignage?.blogspot.com/
http://swaplitteraire-nina?.blogspot.com/

JEA a dit…

je ne voudrais pas ressembler au coucou
mais nous sommes en fin novembre
les brouillards de l'automne floutent le temps

JEA a dit…

31 décembre, demain un grain en plus dans le sablier...

Madeleine a dit…

Y'a quelqu'un, quelqu'une en 2012 ici ?!
Des bises cantaliennes qui j'espère ne seront pas entièrement dans le vide du nainternet ;)

cultive ton jardin a dit…

Je reviens voir de temps en temps si ya de la lumière, ben non, je rentre quand même déposer un pti mot...

Reviens!

Cristophe a dit…

C'est triste un blog éteint.