21.6.10

j'peux pas, j'ai pause.


J'ai pause.
Je ne sais pas très bien pourquoi, pas plus que je sais comment s'est déployé un jour ce besoin de faire part. Je sais juste que j'en ai profondément eu du plaisir, que j'en ai un peu moins en ce moment, que cela arrive à beaucoup d'entre nous. Je sais que certains closent, effacent radicalement, attendent la reprise, envoient des signaux de loin en loin, pausent en fait de façon tout aussi diverses que nous écrivons.

Je sais que la vie publique atteint de tels sommets d'obscénité que je n'ai plus envie d'en rire, que ma vie privée, même si j'en laisse passer et, probablement, bien au delà de ce que j'imagine, n'a de place ici que si j'ai le sentiment d'en avoir pensé quelque chose et de n'en présenter que ce qui peut prendre soin de vous par écho.
Je sais que je manque d'envie de pastiches ou de jeux.

Je sais que je tiens à vous. Que je serais contente si vous avez le courage la patience ou l'envie de m'attendre un peu.

Que je reviendrais dès que j'aurais quelque chose à vous dire.

Et que ça sera peut-être même demain. Même si j'ai piscine.

21 commentaires:

Gilsoub a dit…

J'attendrais, le jour et ... le jour, j'attendrais...

Eric a dit…

J'en suis là aussi, pour quelques raisons que je partage avec toi, et pour d'autres.
Je t'attendrai. Pour la brèche que tu as ouverte en moi et que tu ventiles. M'en souvenir contentera cette attente. Affectueuses et confraternelles embrassades d'ici là.

Catherine a dit…

C'est tout à fait compréhensible et je t'attendrai aussi.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bien sûr que l'on attendra, d'autant plus que j'ai un peu l'impression que nous en sommes tous un peu là un peu las !

Cristophe a dit…

Le ressort est cassé ? Bon attendons...

Ada a dit…

hé mais c'est une caméra qui surveille les mouettes !

Ben on attendra :-) oeil rivé sur le bleu de l'écume des jours.
Même qu'on enverra des bises. Tout de suite.

Fauvette a dit…

A bientôt, je te retrouverai avec beaucoup de plaisir.

samantdi a dit…

Je t'attendrai à la porte du garage... A tout bientôt

Claire a dit…

Tes images et te mots vont me manquer...j'aimais bien ton goût des "gens", ton regard, ta façon d'accueillir ce qui vient... j'avais rendez-vous avec ton blog comme on va boire dans un café familier sans rien dire... à bientôt !

loupiotte a dit…

je fais partie de ceux (celles) qui venaient lire en passant, comme on jette un coup d'oeil sur le jardin du voisin, pour se faire plaisir en silence ... j'aimais ton bon sens et ton humour :)
de plus en plus de blogs disparaissent ou s'endorment. j'ai 70 ans et je sens de plus en plus le vide se faire autour de moi. alors le petit tour des blogs c'était comme une promenade familière, pour entendre encore "le bruit du monde", en choisissant ses amis. on m'a dit "va sur Facebook" ... je l'ai fait. ça me passe au dessus de la tête, c'est fouillis, c'est pour les plus jeunes : )) et avoir 4900 amis, ça rime à quoi ??
alors, oui, j'attendrai tes nouvelles nouvelles, par un jour de gris ou de bleu, et je me replierai sur mon site où rien ne se passe, si ce n'est des lecteurs qui viennent en passant, peut être pour se faire plaisir, en silence ...

Otir a dit…

Je ne sais pas si j'attendrai :-)

Je risque fort de t'appeler. Parce que.

Sar@h a dit…

C'est amusant cette référence … à "J'peux pas."
Ça me fait penser au Tee-shirt d'Etienne avec son "J'peux pas j'ai piscine." qu'il a transformé en "Je peux pas, j'ai les 5ème Boucle de Séné." (Remis aux participants)

Allez pour la petite histoire, la copine le mettait après l'entraînement du mardi où elle nous expliquait qu'elle s'en servait comme nuisette. Et nous de commenter tous les mardis … "Pauvre Jean-C…" !

Guère inspirée non plus … mais ça va revenir !

¿ L'absence de blogage peut-elle être un élément de reconnaissance de la pénibilité du travail ?

@ Samantdi …
Je paraîtrai dans ma superbe auto ! (C'est pour ce matin)

Tili_TousAutourDuMonde a dit…

Heuuu, pas trop longtemps quand même, j'aime bien ce petit moment de pause où je viens te lire, même quand tu n'as rien à dire, tu sais...

Moukmouk a dit…

Si ça dure longtemps je vais pleurer. Je suis accroc et j,ai besoin de ma dose.

je pense qu'il te faut simplement du soleil...

valclair a dit…

Mais oui on t'attendra!
Et je comprends ça si bien!
Moi il m'arrive parfois d'écrire en me forçant.
Mais ce n'est pas ce que je fais de mieux!
Faut se détacher, y compris du besoin d'écrire!
Et laisser revenir l'envie!
Et c'est vrai qu'en ce moment on est un certain nombre à être plus ou moins lassé de nos aventures de mots. La fatigue de fin d'année?
Un cycle? Une lassitude plus profonde et générale?
Enfin, à bientôt, quand même!

Alma a dit…

J'attendrai.
Quand j'en manque, je viens respirer chez vous une bouffée d'amour de la pâte humaine.

Les autres jours aussi.

Et puis, je ris.

Anonyme a dit…

Je passe, je repasse, en laissant rarement un commentaire mais là... je reviendrai pour vous lire quand le courage vous sera revenu. Car c'est aussi chez vous que certains jours je puise le courage d'aller affronter la misère et la détresse des uns, la bêtise et l'autoritarisme des autres que je me coltine. A bientôt ?
Priolette

Marianne a dit…

Un peu de recul long ou court pour revenir avec de superbes écrits en attendant on relira le passé .

tiphaine a dit…

A bientôt et merci du fond du coeur.

la bacchante a dit…

Nina, elle, ne fait jamais pause...
D'ailleurs le vérificateur de mots me demande d'inscrire "ninally"!
Bonne pêche à toi, je passerai en bord de mer de temps en temps.

Accent Grave a dit…

Ne transgressez pas la règle d'or:

Écrire uniquement quand vous êtes disposé pour ce faire.

Si demain vous voulez écrire, écrivez, si c'est dans trois semaines, ce sera bien aussi.

Accent Grave