19.8.07

l'innocence de la comète



S'il ne me restait
qu'une seule raison
d'aller à demain,
ce serait peut être les gestes
de cette maraudeuse enfance
La façon qu'elle a-
en grâce irréfléchie-
de souffler sur mon ivraie
de lancer mes grains
à peine plus loin,
comme en se jouant,
avec une astrale innocence.

9 commentaires:

Saperli a dit…

oui, comme celle de ton poème (toi?), les souvenirs d'enfance ou sensations aimées que l'on cherche à reproduire pour se réconforter, sont une force pour vaincre le sombre des jours.

Anonyme a dit…

Un très beau poème avec vue.
(c'est à toi, cette petite contemplatrice ?)

Unknown a dit…

Cette maraudeuse enfance pourrait même faire de tes grains d'ivraie une ivresse vraie...

Anonyme a dit…

maraudeuse enfance ? Juste glaneuse oui ! Bises

Anonyme a dit…

Les rêves d'enfant ne sont-ils pas des clés pour notre vie ? Ne contiennent-ils pas nos vraies aspirations ? Aller à la maraude et marcher sur le fil avec la grâce de l'insolence.

Marianne a dit…

Il y a beaucoup de raisons d'aller à demain mais celle la est d'importance et si joliment écrit !!!

Tellinestory a dit…

Merci de vos commentaires. Oui, la petite fille qui rêve sur la balançoire est bien l'une des miennes.

Anonyme a dit…

Beautiful image... conjures memories of childhood

Tellinestory a dit…

Thank a lot, Emma. I can not translate the post, my english is too poor. Maybe somebody else?