8.4.07

Enfin libres !

Je sais que je ne risque guère de convaincre qui que ce soit, puisque je pense sincèrement que la quasi totalité de mon lectorat est convaincu d'avance, et l'autre partie non concernée. Mais de temps en temps, il faut bien dire les choses, simplement parce qu'elles nous tiennent à coeur :
Les récents propos de l'ex-ministre à hautes pressions sur l'héritabilité de la pédaufillly, qui fait écho à la recherche des caractères génétiques de la délinquance, ces propos, donc, me soulagent grandement.
Cela fait un peu plus de 18 ans que je m'échine, depuis la rencontre avec celle qui me fit mère pour la première fois, à trouver des moyens d'enseigner les notions de permis/interdit, de limites, de lois, et tout d'un coup, je découvre, benête que je suis, que je n'avais qu' à croiser les doigts et faire confiance à cette nouvelle science prédictive, toute belle, si, comment dire... si BASIQUE!
La génétique des comportements vient de me délivrer d'une astreinte éducative, qui il faut bien le dire, me pesait un peu. Plus besoin d'éducation mes enfants! Un petit cierge à Sainte Thymine, une prière à Sainte Guanine et ses frangines Adénine et Cytosine, un ex voto en passant à Saint Uracile, et tout roule!
Reste à savoir si j'ai choisi le bon géniteur... Car moi, vous me connaissez, je traverse toujours dans les clous.

Cela dit, il m'apparaît nécessaire, compte tenu du rayonnement de la France, de porter nos regards en dehors de nos frontières, et de mondialiser un peu nos reflexions.
Chez nous, sont considérés comme paidaufilllles, les auteurs d'actes sexuels sur moins de 15 ans.
Mais l'âge du consentement varie entre 12 et 21 ans selon les pays. Je ne dis pas que je suis favorable, amis argentins, yémenites, et iraniens, aux relations sexuelles à 12 ans, mais euh... êtes-vous partant pour un caryotype généralisé, afin d'éclairer notre débat?
Et vous, amis malgaches, pour qui l'âge du consentement libre et éclairé ne commence qu'à 21 ans, de quel oeil navré devez-vous regarder la bande de tarés, au sens génétique bien sûr, que nous sommes en France. Pardonnez-nous, nous avons manqué sans doute, du fantastique brassage génétique qui fût le vôtre, et nous avons concentré nos gènes défectueux.
Toutefois, ce n'est rien en comparaison du chaudron de violence et de délinquance que doit représenter la fraction de l'Australie peuplée par les européens, bagnards de droits communs, ayant pratiqué une relative endogamie jusqu'à la fin du XIX° siècle. Tous ces gènes de délinquants rassemblés sur une mince frange littorale, j'en tremble. Perth doit être plus dangereuse que la gare du Nord.
Monsieur l'ex-ministre des Hautes Pressions, je vais vous faire une confidence de quelqu'un qui s'intéresse un peu, professionnellement à la question. Comme les gènes n'ont pas été encore clairement identifiés, leur transmission reste floue. Nous risquons donc de ne pas pouvoir les éliminer. La seule solution reste de noyer ces gènes défectueux par un apport massif de chromosomes venus d'ailleurs. Régularisez préférentiellement ceux qui ont montré leur courage et leur détermination, eux aussi génétiques sans doute, en venant chez nous dans des conditions héroïques. Encourageons nos fils et nos filles à faire des bébés avec eux.
Je suis prête à prendre le pari que le taux de délinquance baissera.
Par simple diversification génétique, bien sûr.

19 commentaires:

luciole a dit…

excellent ! cet ancien ministre des hautes pressions me glace le sang !

Moukmouk a dit…

Quelle belle démonstration. La génétique de la violence démontre par la même occasion que les riches sont plus intelligents, et qu'on devrait rapidement revenir à un système monarchique, puisque la sagesse et la justice se transmettent génétiquement. D'ailleurs l'histoire des roi de France ou des empereurs romains nous le démontre clairement, comme tu le fais si bien.

Ennairam a dit…

belle démonstration !

leu Warou a dit…

Sainte colère, n'est pas d'une dent, mais de toute la machoire. Et là, il ne faudra pas en démordre... Bises

soft-snow a dit…

Je me demande, moi, si la connerie est innée chez lui...ou bien a-t-il pris des cours du soir ?

Still a dit…

Enfin... depuis longtemps, le ridicule ne tue plus...

Roxane a dit…

Ah ! Moi je peux témoigner !!! J'ai fauté avec un qui est pas d'ici, j'ai donc courageusement oeuvré pour la diversification génétique. Les fruits de mes égarements ayant respectivement 15 et 11 ans, je pourrai d'ici peu participer avec un grand sentiment d'utilité publique, au dégat sur le taux de délinquance chez les petits LU. ;-)

Roxane a dit…

Oups... au déBat... bien sûr ! lol

Fauvette a dit…

"Simple diversification génétique" : je te remercie.
Tu devrais le faxer à qui tu sais.

anita a dit…

Ben @ tous les gensss: je savais que j'étais boudée par certains électeurs, mais là, la démonstration est évidente.

@luciole: euh oui, c'est à peu près ce que je ressent
@Moukmouk: Et encore! tu verras quand il sera question de la génétique des comportements amoureux! 7 ans pas plus, et souvent tellement moins...
@ ennairam : pff trop facile, je savais que tu étais convaincue d'avance.
@Leu warou: " jusqu'à ce que les hommes aient retrouvé l'amour et la fraternité"
@Soft snow : non, je pense qu'il a été très mal élevé.
@still: le drame, c'est qu'il fasse voter.
@ Roxane: faute avouée est à moitié , euh... partagée? On ira au purgatoire de concert.
@: tu penses que j'arriverai à le convaincre?

Ji Elcupé a dit…

un homme qui tiens de tel propos ne veut pas s'occuper des gens, un homme qui ne reconnait pas le poids du social n'a que faire du social qu'on se le dise... il ne veut pas s'occuper de nous, on ne s'occupera pas de lui !

Chroniques blondes a dit…

Excellent! Ton lectorat est non seulement convaincu, il est terrorisé.

le passant a dit…

Bon, ben je vais faire tâche.
Tout à fait d'accord sur le fluctuant des frontières sociales. Adulte là, encore enfant ici. Ceci dit, comme tu l'as dit, la frontière du consentement se trouve rarement en dessous de 12 ans (l'âge de l'émergence à la personne selon Jean gagnepain). La pédophilie est dans notre société Le mal incarné et telles les sorcières de jadis, on a tendance à tout ramener à la pédophilie (comme qualifier de pédophile un écrivain qui ne s'interesse qu'aux lycéennes alors qu'il n'est finalement comme on disait du temps de Molière, qu'un vieux barbon).
Mais cette variation de l'âge du consentement ne veut pas dire qu'il n'y a pas un certain nombre de troubles qu'on peut identifier comme une attirance exclusive pour des partenaires non nubiles (il est d'ailleurs à noter qu'on y mêle d'autres troubles comme celui qui consite à rechercher des scénarios d'humiliation, l'enfant n'y sera alors plus pris comme partenaire du fait de sa non nubilité mais du fait de son infériorité). Et rien ne dit que ces troubles ne soient pas génétiques ou du moins innés (rien ne dit le contraire non plus car de toute façon, la première chose à faire serait d'avoir une nosographie non plus basée sur les symptômes mais sur les processus en jeu).
Pour ce qui est de la recherche de l'innéité des caractères délinquants, le problème est le même. Il faudrait d'abord définir de quoi on cause. Ainsi il y a des enfants, qu'on disait jadis caractériels, ne supportant dès 3-4 ans aucune frustration. Bon, c'est très rare mais cela arrive et en général ces enfant quittent rapidement le circuit scolaire pour se retrouver en IME. Là encore, rien ne dit que ces troubles ne soient pas innés. De là à dire que tout jeune (ou vieux) qui pique une mobylette, c'est évidemment une connerie.

le passant a dit…

qui pique une mobylette...y est programmé génétiquement...c'est etc...

dianeenminuscule a dit…

conclusion fine et sublime. j'aime beaucoup.

anita a dit…

@ Passant: je ne t'ai pas oublié- je répondrai dans un post! (ne critique pas, j'ai vu sur ton blog que tu faisais pareil!)
@Diane: venant d'une experte en subtilité...

Ouf1er a dit…

Wep, apres "15 000 h de consultations" vous confondez encore "héritabilité" et composante génétique ? C'est plutot ça qui fait peur, vraiment.

Il apparait pour le moins utile de rappeler ici que Sarkozy n'a jamais parlé dans sa conversation avec Michel Onfray d'héritabilité de la pédophilie, mais seulement d'une possible composante génétique de cette "maladie". D'ailleurs Ségolene Royal elle-même semble d'accord pour parler de "maladie" à propos de la pédophilie, et non du simple résultat d'une "mauvaise éducation"...

Enfin, si vous n'êtes pas capable de discerner une différence entre "on nait pédophile" et "j'inclinerais à penser qu'on nait pédophile", je vous invite trés sérieusement à (re)faire des études de lettres, pour acquérir un sens de la nuance dans l'expression.

anita a dit…

Cher Ouf,
je suis bien marrie: je n'ai pas plus d'arguments à vous présenter que lors de la discussion sur le blog de Kozlika. (c'est là http://www.kozlika.org/kozeries/post/2007/04/09/Trucs-et-machins, pour ceux que cela interesse).
Le problème est que vous ne m'en apportez pas non plus, sauf à dire que j'ai tout faux. Mais sur ce point votre pensée ne laissait aucun doute.
Je redirais juste que je ne confond pas non plus un post sur un blog avec un article scientifique.
Je ne confond pad pas non plus une figure de style avec un postulat. Et le conditionnel utilisé par le candidat, au milieu de cinq phrases tout à fait affirmatives-notamment le "je ne suis pas d'accord avec vous" qui répondait clairement au "on ne nait pas pédophile"de Michel Onfray- m'inclinerait à penser qu'il est clairement en faveur de cette thèse-qui pour l'instant est beaucoup moins étayée que la thèse inverse.
Mais croyez bien que le jour où vous m'apporterez un argument plutôt qu'une simple réfutation, je vous écouterais avec plaisir.
Il se trouve également qu'à travers un certains nombres de consultations, j'inclinerais à penser que les faux débats d'idées masquent souvent des points névrotiques, qu'on ne peux aborder qu'en ayant un minimum de confiance en son interlocuteur.
Donc faute d'arguments nouveaux pour le débats d' idées, faute de confiance suffisante pour pouvoir aborder la question "après quoi courez-vous?", je crains de ne vous être que d'une pauvre utilité.

anita a dit…

http://www.kozlika.org/kozeries/post/2007/04/09/Trucs-et-machins
Le lien avec le blog de Kozlika ayant été tronqué, je le remets.

Quant aux fautes de frappes, tant pis!