5.9.06

Et vous, vous faites quoi dans la vie?

Je fais un métier qui a failli exister.
C'est une sensation un peu étrange. Je me dis parfois qu'il existera peut-être, qu'il a même brièvement existé. Voyons... ce devait être dans les années quatre-vingt dix, dans un temps archaïque, où l'on parlait de mettre l'enfant au centre.
L'enfant au centre, et nous dans les interstices.
On était au carrefour, entre l'intime et le public, entre le collectif et l'inviduel. Carrefour le plus souvent inconfortable, traversé qu'il était, de courants contraires, balayé parfois d'un trait de plume à la rubrique "crédits".

Mais quel merveilleux, mouvant, vivant poste d'observation! Pratiquement tous, nous y sommes venus par hasard. Je reconnais tout de suite ceux qui sont restés par passion du spectacle sans cesse renouvelé de l'enfance en mouvement.

Alors, du carrefour, nous avons voulu faire, timidement, une place. Vous savez comment cela se passe. Le premier geste, c'est d'y amener un banc, et de s'y asseoir. D'inviter les passants à voir le paysage, de ce coté là du réel.
On était taquins , parfois dirait Demetan ici. On leur demandait si créer un lieu fait uniquement pour les bébés nés à terme, à 3500g, indemnes, au mois de mai, et utilisateurs préférentiels de leur hémisphère gauche, si vraiment cela était une valeur républicaine.

Après, on essayait d'inventer un espace avec plus de moelleux-et certains nous regardaient d'un air bizarre devant la pauvreté insigne de nos propres possessions.

Nous n'avons pas, bien sûr, convaincu tout le monde. Mais certains sont revenus régulièrement nous voir. Il commençait à y avoir des discussions passionnantes à cet endroit là.

Va savoir pourquoi tout cela s'est effrité...
Pourquoi, je ne saurais te le dire. Mais comment, oui je peux. Si cela t'interesse, c'est LA.

1 commentaire:

Moukmouk a dit…

On sent que ça vient... pourquoi écrire si ce n'est justement pour dire ce lieu essentiel qui est en construction?